Accueil Célébrités Laeticia Hallyday a-t-elle trompé Pascal Balland ?

Laeticia Hallyday a-t-elle trompé Pascal Balland ?

1059

Il y a maintenant un peu plus d’un an de cela, Laeticia Hallyday faisait plus ample connaissance avec un restaurateur parisien lors de ses traditionnelles vacances de l’été du côté de Saint-Barth. 

Ce restaurateur parisien, c’est Pascal Balland avec qui elle a immédiatement accroché. Elle s’est alors posé la question de son potentiel avenir avec cet homme au sein d’une relation amoureuse. 

Il faut dire qu’à cette époque, Johnny Hallyday est parti depuis quasiment deux ans et qu’elle n’a pas encore ouvert son coeur a un autre homme. Finalement, elle se laisse tenter et commence une relation. 

Cette relation, elle durera un peu plus d’un an avant de se terminer, selon les informations à cause de plusieurs remarques de Pascal Balland sur le fait qu’elle n’arrive pas à se sortir du souvenir de Johnny Hallyday. 

Ainsi, après ces réactions, Laeticia Hallyday est fixée, elle veut quitter le restaurateur et selon les informations du magazine Closer, c’est ce qu’elle a fait durant un dîner. Toutefois, la situation est plus compliquée. 

Elle ne l’aurait pas trompé 

En effet, très rapidement, on apprend que Laeticia Hallyday est en couple avec un autre homme. Rapidement, l’identité de celui-ci est révélée et c’est Jalil Lespert, le réalisateur du prochain biopic sur Johnny Hallyday. 

Une rencontre dans le cadre professionnel qui aurait rapidement dépassé celui-ci pour rentrer dans le cadre amoureux. Mais alors, une question était sur les lèvres de nombreux français, Laeticia a-t-elle trompé Pascal ? 

En effet, le timing entre les deux relations est très court et l’on se doute que la seconde a dû commencer alors que la première n’était pas encore finie. Pourtant selon les informations de plusieurs magazines ce ne serait pas le cas ! 

Toutefois, les deux auraient eu de très longues conversations que ce soit par SMS ou téléphone ce qui aurait poussé Laeticia Hallyday à clarifier la situation avec Pascal Balland, justement pour éviter toute ambigüité.