Lady Diana, sa fille cachée refait surface et livre toute la vérité ! La reine très embarrassée …

Le futur héritier à la couronne britannique et la Lady Di aurait eu un enfant caché/ Il s’agit d’une fille qui aurait aujourd’hui 33 ans et serait installée au Etats Unis, d’après le magazine people Globe. Cette allégation qui paraît stupéfiante a été colportée par le magazine people ‘Globe’ et s’est propagée dans le monde entier comme une traînée de poudres.

De plus, pour prouver ses dires, nos confrères se sont basés sur les révélations livrées à l’époque par un gynécologue qui aurait examiné la princesse Diana. Le prince William et le prince Harry ne seraient pas les seuls héritiers à la couronne britannique. Leur grande sœur serait également prétendante au trône. Elle s’appelle Sarah et aurait vécu toute sa vie avec une fausse identité pour ne pas attirer l’attention sur elle.

Lire aussi :  Stéphane Plaza, anéanti, il est largué pour un plus jeune que lui !

Selon le magazine people, Sarah a été conçue avec l’aide d’une Fécondation In Vitro et sa naissance s’est déroulée quelques semaines après le mariage entre le prince Charles et la princesse Diana. Dans toute cette histoire, il est tout de même étonnant que personne ait remarqué la grossesse de Lady Diana le jour de son mariage qui a été scruté par les médias de la planète entière. C’est la raison pour laquelle cette rumeur semble peu probable.

Par ailleurs, nos confrères ne se sont pas arrêtés là, et annonce une nouvelle fracassante. Selon la publication, avant de dévoiler les fiançailles du fils de la reine Elisabeth II avec Diana Spencer, la souveraine avait ordonné un examen gynécologique de la princesse Diana afin de d’être sûr qu’elle donnerait un fils ou une fille à la monarchie britannique.

Lire aussi :  Yann Barthes, blessé à Ajaccio, rencontre stupéfiante avec Emmanuel Macron !

A ce moment là, le gynécologue qui a ausculté Lady Di, a volé les ovules de la princesse Diana ainsi que quelques spermatozoïdes du prince Charles (qu’il devait examiner pour éviter tous risques de stérilité), et les a fécondé, ce qui a donné un embryon. Le médecin sans scrupule a alors inséré cet embryon dans l’utérus de son épouse, ce qui a donné naissance à la petite Sarah.

Toutefois il semblerait que cette rumeur soit à prendre avec des pincettes. En effet, la publication n’apporte pas de preuve irréfutable à cette allégation. D’autant plus que le palais royal britannique n’a émis aucun communiqué officiel, prouvant l’identité de cette jeune fille, qui sortirait de nul part …