« La petite maison dans la prairie », des coulisses sous le signe de la stupeur …

La célèbre série « La Petite Maison dans la Prairie » est un grand classique qui a bercé enfance de nombreux français. Cette série qui a conquis des millions de fans à travers le monde, décrit le quotidien des pionniers en Amérique de façon authentique. Ce qui a fait le succès de la série, c’est qu’elle est également adaptée à tous les ages et est riche en émotions.

Des sujets tabous

La famille Ingalls a conquis le cœur de tous les téléspectateurs. La série reproduit les schémas des famille de 1870 et décrit la vie de nombreux fermiers. Les sujets traités par la série sont importants et traitent même des sujets sensibles, tels que la pauvreté, la prière et les préjudices.

Trente ans après son apparition, des secrets de la série ont été révélés. En effet, de nombreux faits intéressants ont refait surface grâce aux souvenirs et aux entretiens. Par exemple Laura Ingalls et Willie Olson étaient joués par Melissa et Jonathan Gilbert qui étaient frère et soeur dans la vraie vie. Ils n’étaient pas lié s par le sang mais ils avaient tous les deux été adoptés par les acteurs Barbara Cowen et Paul Gilbert.

Victor French était connu pour son rôle dans la série La petite maison dans la prairie. Il est décédé un 4 décembre, il y a trente maintenant. Cependant, l’acteur demeure vivant dans l’esprit d’Hollywood.

Lire aussi :  Brigitte Macron, humiliée, son couple en péril, elle brise le silence !

Un acteur exceptionnel

Son père, Ted French, acteur et cascadeur, lui a transmis « l’amour du métier » et l’a « aidé à s’introduire dans le métier ». Ainsi, le père et le fils jouent dans Gunsmoke et The Quick and the Dead, produits par le département des arts l’ancien collège de Victor, Valley College Theatre.

Il y a également interprété dans Get Smart, en tant qu’ agent 44. D’ailleurs, sur le plateau, il rencontre celui qui deviendra son ami de toujours, Michael Landon. Après l’entrée de ce dernier dans le milieu, les rôles attribués à Victor French changent radicalement. Jusque là, il était le « bad boy » de service. Lorsqu’il intègre Michael Landon la série « La petite maison dans la prairie » « où son rôle d’Isaiah Edwards a brisé les limites de la distribution de caractères », annonce le magazine people Insidemag.  

Lire aussi :  Letizia d’Espagne, le choc, son véritable visage diabolique, le roi évincé

Pour Michael, Victor est un personnage haut en couleur, qui ne laisse personne indifférent. Le comédien a annoncé  » avoir passé plus de temps avec Victor French qu’un couple marié ». En effet, dans une autre série,Highway to Heaven, Michael interprète le rôle de l’ « ange probatoire », tandis que Victor interprète le rôle d’un policier, Mark Gordon.

Une terrible maladie

En 1983, La petite maison dans la prairie s’achève. Victor interprète alors Roy Mobey dans Cater Country. En 1966, l’acteur apparait également, de manière brève dans la série The Hero. Victor réalise également plusieurs films et séries, dont des épisodes de La petite maison dans la prairieHighway to Heaven, 12 Angry Men et remporte avec le Los Angeles Drama Critics Award.

Lire aussi :  Nathalie André, le choc, une terrible agression !

Grand fumeur, l’acteur rendra son dernier souffle à 54 ans, à la suite d’un long combat contre un cancer du poumon. A la suite de sa mort, Bob Philpott, le manager de Victor, lui a rendu un vibrant hommage. Les fans de la série ont également été dévastés par sa disparition.

Par ailleurs, les boucles blondes de la méchante Nellie n’étaient pas les véritables cheveux d’Alison Arngrim mais une perruque qui était fermement accrochée à sa tête. Et dans la vraie vie, elle n’était pas si méchante que cela …