Karine Le Marchand, l’opération de la dernière chance !

0
233

Karine Le Marchand, de nature peu loquace sur sa vie privée, s’est confié récemment sur le rude combat qu’elle a mené pour la vie de sa fille.

La présentatrice de ‘‘L’amour est dans le pré’’ peut se réjouir, la bataille n’a pas été vaine, même si après avoir eu recours à la procréation médicalement assistée (PMA), elle a fini par tomber enceinte naturellement comme elle l’explique : « J’ai eu beaucoup de mal à avoir ma fille. J’ai commencé un parcours de PMA pour finalement tomber enceinte naturellement ».

Karine Le Marchand a confié avoir énormément souffert des échecs répétés dans son processus de devenir mère. Dans une interview vidéo accordée au média Brut, l’animatrice de M6 explique que « comme beaucoup de personnes, je n’arrivais pas à tomber enceinte. Donc j’ai fait plein d’examens, et je suis tombée sur plein de médecins qui m’ont dit des choses atroces avec plus ou moins de tact ».

La belle brune qui a affirmé que « pendant longtemps, j’ai pensé que j’étais stérile », dit toutefois ne s’être jamais vu « ne pas être maman ». Aussi, elle se lance, corps et âme, dans des « traitements intensifs » qui la conduiront jusque sur la table d’opération. Une énième épreuve qui se solde encore par un échec. C’est à l’issue de cette dernière expérience qu’elle décide de « tout arrêté ». Après deux ans de lourds traitements et d’incertitudes, « et comme souvent, quand on lâche aussi [dans la tête], je suis tombée enceinte sans le savoir », révèle-t-elle.

Sa fille Alya est née en novembre 2002. Depuis, la maternité l’a changé. « Ce parcours pour devenir maman m’a fait prendre conscience que finalement devenir parent, ca pouvait être quelque chose de très viscéral et je me suis dit que personne n’avait le droit de décider pour quelqu’un d’autre», a-t-elle dit. A Alya, aujourd’hui âgée de 17 ans, elle adressait cet émouvant message lors de son dernier anniversaire « Ma fille…Merci pour tout cet amour que tu as fait naître en moi »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here