Jeûne intermittent, fasting : jeûner pour maigrir, Avis, les Bienfaits et Astuces

De nos jours, le jeûne intermittent est passé d’une tendance nutritionnelle et d’une pratique à la mode à une véritable recommandation pour détoxifier le corps et le débarrasser des kilos superflus et une pratique qui se fait dans des soucis de santé et de bien-être. 

Alors qu’est-ce que c’est exactement que le jeûne intermittent ? Cette nouvelle manière de manger aurait-elle vraiment des avantages pour la santé ?  Et comment aide-t-il à maigrir ? 

Le jeûne intermittent : De quoi s’agit-il ?

Le jeûne intermittent, le jeûne à intervalles ou encore le jeûne à temps partiel consiste à alterner entre une phase de jeûne durant laquelle on renonce totalement à toute sorte de nourriture et une phase de repas durant laquelle on peut consommer nos repas normalement. 

Cette tendance alimentaire est différente du jeune strict qui n’autorise aucune prise alimentaire. Différentes stratégies permettent e pratiquer le jeune intermittent et chaque personne peut choisir une méthode qu’il adaptera selon ses convenances.

Que se passe-t-il dans l’organisme pendant les périodes de jeûne ?

Pendant les périodes de jeûne, la restriction des apports caloriques provoque une réduction des réserves en glycogène dans le foie et les muscles et une diminution de la glycémie. Cette phase est  suivie par la mobilisation des réserves en graisses par le processus de lipolyse et des réserves en protéines par néoglucogenèse et ce pour restaurer le taux de glucose dans le sang pour s’adapter au défi bioénergétique imposé par le jeûne.

En plus, toutes les cellules et les systèmes organiques activent les voies de signalisation qui leur permettent de résister à ce stress et activent aussi les défenses antioxydantes pour éliminer les molécules endommagées et les toxines nocives. Le jeûne intermittent stimule un processus qui régule la prolifération et la croissance cellulaire.

Quel est l’intérêt du jeûne pour la santé ?

Le jeune intermittent est connu avoir plusieurs avantages qui étaient scientifiquement prouvés : 

  •  Améliore le processus digestif : 

Le principe de ce jeûne est de maximiser le temps de repos de l’appareil digestif. Ce temps lui permet d’accomplir une bonne digestion des aliments ingérés et de prendre une pause avant de relancer pour ne pas être encrassé par la suite.

  •  Assure le bon fonctionnement du cerveau :

 Le jeune intermittent a comme effet de réduire le stress oxydatif et d’augmenter la sécrétion d’une hormone : la BD NF qui participe à l’amélioration de la performance mentale et stimule les neurones du système nerveux central et périphérique d’où une meilleure concentration, une bonne réflexion et une excellente mémoire.

  •  Corrige les états de fatigue et apporte un bien-être : 

Durant les phases de jeûnes, plusieurs systèmes de l’organisme sont au repas comme le système digestif et tout autre processus lié à la prise alimentaire. Ceci donne l’occasion au corps humain de se focaliser sur les fonctions métaboliques, la sécrétion d’hormone et le renouvellement cellulaire. L’organisme assure aussi l’élimination efficace des toxines et de ses déchets. Ces effets permettent d’améliorer la qualité de sommeil, de booster le niveau d’énergie, de rétablir le système immunitaire et de soutenir la croissance musculaire.

  • Permet une restriction calorique sans frustration : 

Les fenêtres d’alimentation sont largement suffisantes pour avoir ses besoins en nutriments. Ceci permet de diminuer son apport calorique sans risque de carence ou sensation de privation. 

  • Des effets anti-inflammatoires notables : 

Une personne qui fait du jeûne une routine régulière est moins exposé aux états inflammatoires, notamment les états chroniques comme le diabète, les atteintes tumorales ou encore les atteintes cardiovasculaires. Les études menées ces dernières décennies ont établi un lien entre les régimes alimentaires et ces maladies inflammatoires chroniques et ont par la suite mis en évidence des effets anti-inflammatoires à potentiel énorme du jeûne à intervalles ou jeûne intermittent. Donc, pour se protéger des maladies chroniques, il est temps de reconsidérer sa nourriture.

Est-il difficile de suivre le jeûne intermittent ?

Vu son principe souple et accessible, suivre un programme de jeûne intermittent n’est pas du tout difficile surtout s’il se fait sur une courte durée. À chaque fois qu’une sensation de faim sévisse, elle peut être compensée en buvant des liquides pour détourner cette sensation. 

La question très fréquemment posée est : Peut-on boire durant le jeûne intermittent ? 

Bien-sûr, on peut le faire ! D’ailleurs, le jeûne intermittent est le renoncement à toute nourriture avec l’autorisation de la consommation des liquides comme l’eau, le café ou le thé sans ajout de sucre ou de lait. 

Ce qu’on doit comprendre, c’est qu’il n’est pas seulement possible de boire suffisamment d’eau, mais c’est plutôt fortement conseillé. On insiste surtout que ce soit de l’eau et non pas des boissons caloriques.

À qui s’adresse le jeûne intermittent ?

Le jeûne intermittent s’adresse seulement aux adultes qui sont en pleine santé et n’ont aucune tare qui contre-indique le jeûne comme l’insuffisance rénale et les pathologies cardiaques. Ce régime alimentaire est déconseillé chez les femmes enceintes et allaitantes, ainsi que les enfants et les adolescents qui sont encore en phase de croissance. Chez ces derniers, le jeune pourrait être à l’origine d’un retard de croissance.  Les personnes âgées ne sont également pas autorisées de pratique le jeune intermittent à cause de leur fragilité.

Le jeûne intermittent pour maigrir : est ce que ça marche ?

Le jeûne intermittent est la nouvelle tendance pour maigrir. Mais, est-ce que ça marche ? 

La réponse peut être positive : D’ailleurs si vous décidez tout d’un coup de laisser vos mauvaises habitudes alimentaires et d’adopter un rééquilibrage alimentaire en pratiquant un jeûne à temps partiel, vous aurez cette perte de poids efficace dont vous avez toujours rêvé. En effet, en plus de tous ses avantages déjà cités, le jeûne intermittent a comme effet d’augmenter le métabolisme lipidique. En effet, pendant les phases de jeûne le métabolisme fonctionne comme il le faut car tant que l’organisme ne reçoit  pas un apport en nutriment, il puise ses besoins dans ses réserves de graisse. 

Environ 8 heures après le repas, le métabolisme passe en état de cétose c’est-à-dire il brûle les graisses de la masse grasse d’où la réduction des tissus graisseux. Ce processus de déstockage vous apportera certainement une perte du poids efficace. 

Comme déjà cités, les bienfaits du jeûne pour la santé sont innombrables et très intéressants. Toutefois, dans le cadre d’une perte de poids, la prudence reste toujours nécessaire car un jeûne intermittent non étudié ou mal conduit peut compromettre la santé et aboutir à des effets controverses comme la fatigue, les compulsions alimentaires et la frustration. 

Ainsi la demande d’un avis médical avant d’entreprendre le jeûne intermittent s’impose. Aussi, la perte de poids ne doit pas être la seule motivation qui vous pousse à pratiquer cette manière de s’alimenter pour ne pas passer à l’obsession au risque de compliquer les choses. 

Le jeûne intermittent est-il dangereux pour la santé ?

Le jeune intermittent peut pourrait être nocif pour la santé si pratiqué sur de  longues périodes et sans surveillance médicale. Dans ce cas, le jeûne peut occasionner une affreuse frustration et des effets indésirables peuvent aussi s’observer. En premier lieu, une déshydratation avec tous ses signes alarmants et graves comme les maux de tête, la sécheresse de la bouche et la fatigue. S’il est mal-conduit, le jeûne intermittent peut aussi être à l’origine de carences en nutriments et de minéraux et de fonte musculaire.

 Donc, ce programme très en vogue nécessite un bon suivi nutritionnel et une bonne connaissance de son corps. Il ne faut pas être aveuglé sur les mises en garde de l’observance du jeûne intermittent. 

Astuces pour un jeûne intermittent réussi : les erreurs à éviter :

Jeûner à plusieurs effets positifs mais aussi nombreuses sont les fautes qui peuvent gâcher notre effort, annuler les bénéfices du jeûne et rendre cette pratique contre-productive : 

  • Se lancer dans le jeune intermittent d’une façon brutale :  

Une phase de transition s’avère indispensable pour ne pas surprendre votre corps avec un nouveau rythme et un changement brutal auquel il serait peut-être incapable de s’adapter. Le début doit être progressif afin de laisser suffisamment de temps à l’organisme pour régler ses systèmes d’une manière qui va avec la nouvelle équilibration alimentaire. 

  • Ne pas boire suffisamment d’eau :

L’élimination des déchets métaboliques et l’excrétion des toxines de l’organisme passent par une hydratation adéquate. Durant les phases de jeûne intermittent, il faut que l’apport hydrique soit encore plus important que la normale pour permettre à  l’organisme de supporter ces phases et de continuer à fonctionner d’une façon optimale. La sensation de soif peut souvent être masquée ou passer inaperçue. Il est donc impératif de ne pas négliger ce point et de boire même si on n’a pas envie de le faire.

  • Manger deux fois plus pendant une fenêtre de prise alimentaire: 

Parfois, il peut sembler plus difficile quand on pratique le jeûne intermittent de maintenir une alimentation équilibrée pendant toutes les périodes de prise alimentaire.

 En effet, après de longues heures de jeûne, on peut ne pas résister aux tentations de la nourriture, on se jette alors sur les assiettes comme un loup affamé, on mange en plus grande quantité et on se tourne vers des aliments malsains. Attention, celle-ci est une grosse bêtise. Les comportements compensatoires inappropriés peuvent tout ruiner. Si l’on veut  profiter à fond des avantages du jeûne sur la santé, il faut être vigilant aussi bien durant les phases de prises alimentaires que durant les périodes de jeûne. En fait, la qualité de l’alimentation compte et il faudra par suite favoriser des repas équilibrés et sains : riches en nutriments, en céréales complètes, en protéines et en acides gras essentiels pour subvenir aux besoins de votre organisme.

  • La fixation excessive sur les horaires :

Être discipliné, c’est génial, mais avoir les yeux tout le temps rivés sur l’horloge et faire le compte à rebours durant des heures est complètement inutile. Attendre l’horaire prévu pour la fenêtre alimentaire ne doit absolument pas être votre unique occupation de la journée. Trouvez d’autre activités à faire pour ne pas penser à la nourriture et ne pas démotiver.

  • Monter la barre plus haut et être trop dur envers soi-même :

Motivés par les bons résultats obtenus et aspirant à en avoir plus, il peut nous arriver de commencer à se fixer les objectifs par palier et à monter la barre encore plus haut même en enchaînant des jours de jeûne et en étant trop durs envers nous-mêmes et envers nos propres corps. Là STOP, on est en train de commettre la plus grosse erreur. Le principe de base du jeûne intermittent repose essentiellement sur la périodicité qui n’exténue pas l’organisme au contraire du jeûne permanent. Donc ça ne sert parfaitement à rien de s’affamer de plus en plus puisque si le jeûne dépasse la durée de 20 heures au maximum, l’organisme risque de mal réagir et vous risquez d’obtenir un effet négatif non attendu.

Ce que vous devez comprendre c’est qu’il est nécessaire d’y aller progressivement, d’éviter les faux pas et surtout d’être toujours à l’écoute de son corps. 

CONCLUSION :

Le jeûne intermittent, un programme alimentaire très en vogue, est pratiquement facile à mettre en place vue sa flexibilité car il n’oblige pas une réduction importante de calories et ne demande pas  de suivre un régime alimentaire strict. Il recommande seulement d’arrêter les prises alimentaire pendant une certaine période qu’on est libre d’adopter selon nos corps et nos besoins individuels. Il en existe d’ailleurs plusieurs méthodes et maintes variantes. Cette équilibration alimentaire pourrait vous apporter plusieurs bénéfices allant de la perte de poids efficace à l’amélioration de vos performances physiques et intellectuelles. Mais, faites gaffe ! Car si le jeûne intermittent est réalisé aléatoirement sans suivi et sans tenir compte de vos besoins il peut toutefois avoir des effets controverses.  

Written by Marie Legrand

Rédactrice web, je suis montée sur roulettes et je roule sur la vie. je suis passionnée de ciné, séries et littérature.