Jean-Pierre Pernaut, sueur froide, cette bataille qu’il remporte au bout de cinq années

11785

En pleine période de confinement, le journaliste a appris une nouvelle qui pourrait lui donner envie de rester plus longtemps à la maison.

Pour ne pas prendre de risque, Jean-Pierre Pernaut, affecté l’année dernière par un cancer de la prostate et tout récemment par une trachéite, a décidé dès le 17 mars de respecter la mesure de confinement et de rester à la maison le temps que l’épidémie de coronovirus qui secoue les habitudes soit contenue.

Durant son absence, le journaliste le plus suivi en France est remplacé par son joker, Jacques Legros. «De mon côté, en coulisses avec les équipes de l’Info, nous travaillons à l’organisation des moyens pour continuer à vous informer au mieux dans ces circonstances exceptionnelles. En attendant prenez soin de vous », faisait-il savoir sur Twitter.

Le lundi 16 mars, le JT de 13h de TF1 atteignait un pic d’audience de 7,2 millions de téléspectateurs et 42% du public global, d’après Le Parisien. Un record qui n’avait pas été égalé depuis 2014. Et un véritable cadeau d’anniversaire pour le journaliste qui célébrera son 70e anniversaire le 8 avril prochain, entouré de sa famille.

Le célèbre présentateur devrait rester encore absent du JT de 13h quelques semaines, le temps que la crise sanitaire soit parfaitement maîtrisée. La réouverture des écoles est prévue pour le 4 mai, selon une affirmation du ministre de l’Education nationale. Mais cette date devrait être confirmée en fonction de l’évolution de la maladie.

« Quant à la reprise le 4 mai, personne n’y croit, c’est dans cinq semaines et le virus sera toujours là ! », a commenté Jean-Pierre Pernaut. On se souvient que le journaliste avait déjà critiqué la gestion de la crise par Emmanuel Macron et ses équipes, et affirmé qu’il ne voterait pas en raison de la situation qui ne s’y prêtait pas.

En attendant, Jean-Pierre Pernaut continue de travailler à son domicile. Là, les  techniciens de TF1 lui ont mis en place un studio personnel qui lui permet, tous les jours, de faire la pastille dénommé ‘‘Le 13 heures à la maison’’. Le confinement peut encore durer quelques temps

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here