Jean Pierre Pernaut, sa santé en danger. Il sort de son silence…

3987

Depuis le début de la semaine, le journaliste star de TF1, Jean Pierre Pernaut, a décidé d’appliquer au pied de la lettre les règles de confinement. Il anime actuellement une partie du JT de 13 h de TF1 à partir de son domicile. En effet, il y a quelques mois, il avait dû faire face à un cancer de la prostate et a privilégié la carte de la sécurité. La décision du journaliste émérite a été motivée en raison de la propagation du coronavirus, qui demande aux personnes de limiter au maximum leur déplacement.

L’épidémie de Coranavirus, dont l’origine est apparue en Chine, il y a un peu plus de trois mois s’est répandue à une vitesse impressionnante en faisant sur son passage de nombreuses victimes. Selon les dernières statistiques de l’OMS, on dénombre plus de 200 000 personnes infectées par le Covid 19. A l’heure actuelle, la France compte presque 11000 personnes touchées par le virus du Covid 19 et déplore plus de 370 personnes décédées.

Lire aussi :  Lara Fabian, terrible maladie, elle annule tout !

Toutefois, il n’abandonne pas totalement l’information. Le mardi 17 mars, c’est depuis son salon qu’il a tenu les populations informées, grâce notamment à un dispositif mobile, mais également à sa fille Lou qui a apporté une contribution non négligeable. Elle est désormais, sa maquilleuse attitrée durant son confinement. « Ce n’est pas du télétravail, moi c’est de la ‘télé-maison’. Des petits studios automatiques. Cela me permet d’être avec vous, de suivre l’information. La technologie nous aide à supporter le confinement. Vous avez la télé, le téléphone pour rester en contact, les uns avec les autres. Mais de grâce, ne sortez pas », a t’il ajouté.

En revanche, JPP ne s’est pas privé de donner son point de vue concernant cette épidémie qui prend une ampleur inédite. Il a accordé récemment une interview à nos confrères du parisien et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas mâché ses mots. « J’en veux à tous ceux qui ont dit que ça n’arriverait pas en France. On a perdu du temps. Jusqu’à la première intervention d’Emmanuel Macron, on nous demandait de nous laver les mains, puis de ne plus rendre visite aux personnes âgées en maison de retraite. Mais il n’y avait aucun contrôle aux frontières dans les aéroports »

Lire aussi :  Jean-Pierre Pernaut furax contre son épouse Nathalie Marquay, surprenant motif