Jean-Jacques Bourdin – le cauchemar continue – Tourné en ridicule par Marlène Schiappa !

6096

Décidément la série noire continue pour Jean-Jacques Bourdin, qui vivrait une période noire. En effet, son éviction de RMC n’est pas passé inaperçu. En effet, cela a même fait couler beaucoup d’encres. Sa mise à la porte après vingt ans de bons et loyaux services a été un véritable coup dure pour l’animateur radio, qui a pu compter sur le soutien de son épouse, Anne Nivat.

« D’abord rien n’a été dit officiellement de la part de Jean-Jacques et je pense que tout le monde attend qu’il parle. Et on verra bien. On décidera quand ce sera le moment opportun. Mais ce qui est important c’est surtout ce que Jean-Jacques a fait. Vous savez, on est dans un métier où il n’y a pas beaucoup de gratitude, et puis tout le monde a la mémoire courte de tout. », a-t-elle indiqué.

Avant d’jouter : « Et moi je voudrais insister sur quelque chose, c’est que, on lit ici et là des rumeurs, il y a des sources, lâchement anonymes bien sûr, qui viennent de la direction de l’entreprise qui disent ceci, qui disent cela ».

« Il y a de la tristesse, de l’émotion. Mais Jean-Jacques n’aurait jamais arrêté spontanément. Il vit depuis 20 ans avec les auditeurs, avec son équipe, il est très attaché à tout ça… », a confié un proche de l’animateur radio.

Après avoir été humilié par le prince Albert de Monaco qui a pris la défense du Didier Raoult lors de son interview accordée à Jean Jacques Bourdin, aujourd’hui, c’est Marlène Schiappa qui n’a pas été de main morte avec l’animateur radio, qui serait confronté actuellement à une période noire dans sa vie.

Face au silence à chacune de ses questions, Jean-Jacques Bourdin avait lancé : « Vous savez que c’est absolument insupportable. Si je vous invite, c’est pour que vous me donniez des réponses. ». La ravissante jeune femme, lui a alors demandé d’arrêter l’entretien. Ceux à quoi lui a répondu l’animateur radio : « Et bien, pourquoi pas ? Vous savez, ça va arriver un jour ».

Depuis, Marlène Schiappa n’a pas été son invitée. Cette dernière garde également un très mauvais souvenir de cette entretien et a trouvé que les questions de Jean Jacques Bourdin n’étaient en aucun cas pertinentes, ce qu’elle n’a pas manqué de faire savoir plus tard.