Jean Castex, gros clash avec Anne-Claire Coudray durant sont JT !

2052

Ces dernières semaines n’ont pas été de tout repos pour le président de la république Emmanuel Macron. Après la gestion de la crise sanitaire qui a fait des ravages dans notre pays, le chef de l’Etat a décidé de remplacé son prenier Ministre Edouard Philippe, qui est sorti grand vainqueur durant les élections municipales du Havre.

Cela faisait déjà plusieurs semaines que le bruit courait. Edouard Philippe était sur le point de quitter le gouvernement. Selon certains experts, Emmanuel Macron a décidé de l’évincer en raison de sa grande popularité qui risquerait de lui faire de l’ombre lors des prochaines élections présidentielles.

Mais officiellement , le départ d’Edouard Philippe a été fait d’un commun accord … Ce dernier a très vite été remplacé par Jean Castex, qui a été très présent au côté du gouvernement du président de la république pour gérer la crise sanitaire, liée à l’épidémie du coronavirus.

Voir cette publication sur Instagram

#AnneClaireCoudray #Jt13h

Une publication partagée par Bob Brown (@brown19992014) le

Dès son arrivée à l’Elysée, Jean Castex a très vite fait le tour des journaux télévisés, l’occasion pour lui de se faire connaître des français et de décrire sa vision de la politique qu’il souhaite mettre en place dans les prochains mois. D’ailleurs, il n’a pas hésité à aborder des sujets très sensibles, comme la réforme des retraites.

Lire aussi :  Anne-Sophie Lapix, rapports tendus à Saint-Jean de Luz – Une concurrente sème la zizanie ...

Mais une séquence a particulièrement attiré notre attention. Il s’agit de son passage dans le JT d’Anne Claire Coudray sur TF1. A l’époque, la jolie brune avait fortement insité pour connaître les noms des futurs ministres qui seront à ses côtés. Entre les deux protagonistes, la discussion a très vite tourné au vinaigre …

Voir cette publication sur Instagram

#AnneClaireCoudray #TF1 #Jt13h

Une publication partagée par Bob Brown (@brown19992014) le

 » Est-ce que vous avez des noms en tête ? « , l’a d’abord interrogé la journaliste. Refusant de livre des nom, Jean Castex lui a alors répondu : « La philosophie de ce gouvernement, c’est l’opérationnalité. C’est-à-dire qu’il faut agir, travailler vite, dans un contexte de crise. […] C’est vrai que le président de la République, comme moi-même, dans ce contexte, souhaitons aller vite pour désigner le Premier ministre, aller le plus vite possible pour désigner le gouvernement. ».

Avant d’ajouter : « Il y a des vérifications qui doivent être faites avant d’officialiser les nominations ». Face à l’insistance d’Anne Claire Coudray, le premier ministre lui a alors lancé : « Nous verrons. Attendez, je ne peux pas vous répondre, parce que ce n’est pas fini, Madame, je comprends votre insistance, un peu de patience ».

Et de poursuivre : « Mais la parité bien entendu c’est une chance, c’est une force, et c’est une évidence. ».