Home Célébrités Jane Birkin, défigurée par la douleur, ces adieux difficiles qui l’ont déchiré

Jane Birkin, défigurée par la douleur, ces adieux difficiles qui l’ont déchiré

0
192

Six ans après avoir enterré sa fille aînée, Jane Birkin vient d’accompagner vers sa dernière demeure une amie de longue date.  

Les traits de Jane Birkin, ce 21 décembre, aux obsèques d’Anna Karina traduisait une douleur immense.

La Danoise, muse légendaire de Jean-Luc Godard, est décédée le 14 décembre à l’âge de 79 ans suite à une « rupture musculaire » et une « complication post-opératoire », selon les précisions apportées par son mari, le réalisateur Dennis Berry.

Après l’annonce de sa mort, son mari avait publié ces paroles : « Voici les quelques mots que je griffonnais pour son réveil : ‘Mon lien à toi, ta main que je tenais ça et là, le jour et la nuit. Je revis tous ces moments des dernières années, où après une chute, un léger accès de vertige, la peur de tomber faisait que tu aimais te promener me tenant la main. C’était si chaleureux, une union, et pour moi, un apaisement à toutes les angoisses du quotidien qui nous assaille. Un moment tendre, serein, de fusion qui pansait les blessures. Et maintenant avec toi allongée, endormie, je te tiens la main et je ressens tout l’amour qui me lie à toi. Ce lien si fort, profond, trouvant dans cette main chaude l’espoir que tu retrouves des forces, l’élan vital, vers une nouvelle promenade ensemble ».

Pour elle, Gainsbourg avait écrit une comédie musicale, dont la chanson phare Sous le Soleil exactement l’avait révélée au public en tant que chanteuse.

Dans le cœur de Jane, la blessure était encore ouverte ce 21 décembre. « Sa fille Kate Barry, est morte à 46 ans un 11 décembre. Une cicatrice encore à vif et qui ne se refermera jamais, des souvenirs si présents dans le cœur de Jane pour qui, désormais, les fêtes de fin d’années ont bien du mal à rimer avec bonheur et joie ».

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here