Jane Birkin affaiblie, débusquée dans une maison étrange …

21720

Victime il y a quelques mois d’une terrible chute qui l’avait privé d’une de ses chevilles, Jane Birkin a choisi de s’isoler.

Au mois de mars dernier, le magazine Ici Paris diffusait une image de l’actrice et chanteuse en fauteuil roulant. A ce moment, la publication la disait incapable de se servir de ses jambes. Jane Birkin venait alors d’être victime d’une grave chute qui «lui a valu une vilaine entorse de la cheville». «Plus de peur que de mal, même si on sent bien qu’elle souffre le martyre», commentait cependant le tabloïd.

Cette fois, c’est le magazine France Dimanche qui reparle de l’artiste pour révéler le cadre magnifique dans lequel elle s’est réfugiée. «Lorsque la chanteuse n’est pas à Paris, elle pose ses valises à Preat-ar-Coum dans le Finistère, un manoir du XIXe siècle, imaginé par Édouard Delamare -Deboutteville, l’inventeur de la première voiture à moteur à explosion», apprend-on.

«Au milieu des objets chinés, les souvenirs de ces années passées auprès de Serge Gainsbourg, le papa de Charlotte, sont en bonne place et donnent à cette demeure des airs de mausolée », indique la publication. La chanteuse a certainement profité de cette retraite pour préparer son nouvel album qui devrait être disponible dès le 20 novembre prochain.

Cette semaine, Jane Birkin a donné à ses fans un avant goût de son bébé qui vient au monde douze ans après la sortie de son dernier album, Enfants d’hiver. Les jeux interdits, le nouveau titre qu’elle dévoile est «une ballade rock et nostalgique ». « Cette chanson a été inspirée par des vacances d’été passées avec ses deux filles Charlotte Gainsbourg et Kate Barry – disparue il y a sept ans – durant lesquelles elles avaient pris l’habitude de tout enterrer », indique le magazine Elle.

« C’était les vacances d’été, ça a inspiré cette chanson, c’est érotique et étrange. Ça laisse très peu de place finalement pour un état un peu statique de mélancolie et même de rétrospection », expliquait Jane Birkin sur les ondes de RTL. Le nouvel album, qui s’intitulerait «Oh ! Pardon tu dormais…», est composé et réalisé par Étienne Daho et Jean-Louis Perot, bien que tous les textes soient signés par la chanteuse.

Voir cette publication sur Instagram

#janebirkin

Une publication partagée par 𝙽𝙰𝙽𝙰 (@lilou0414) le

« C’est un disque qui rouvre exprès les plaies, on re-gratte les surfaces, on les fait saigner de nouveau (…) Je n’aurais pas fait cet album sans Etienne. La douleur des sentiments j’arrive bien à les exprimer », affirmait la chanteuse de 73 ans qui s’est confié récemment dans les colonnes de Paris Match sur « ses années passées au côté de Serge Gainsbourg »