Jacques Legros, troublé, Jean-Pierre Pernaut, au cœur d’un scandale !

Jacques Legros n’a pas toujours été celui qu’on connait. Dans le passé, il évoluait dans un tout autre registre pour le moins surprenant.

Jean-Pierre Pernaut est connu pour ses coups de gueule contre le gouvernement. Quand il a quelque chose sur le cœur, il le dit sans se faire prier. Peut-être l’une des raisons pour lesquelles son JT sur TF1, toujours aussi attendu, bat des records d’audience.

Et Jacques Legros, son joker, a très bien su reprendre la main lorsque le mari de Nathalie Marquay a du se confiner totalement pour éviter d’être touché par la maladie, surtout que son âge et ses antécédents de santé l’enregistrent d’office sur la liste des personnes à risque.

Lire aussi :  Patrick Sébastien accro à l'alcool, révélation incroyable

Mais Jacques Legros n’a pas toujours joué le rôle du journaliste. Il y a quelques années encore, le joker de Jean-Pierre Pernaut a du vivre de sa plume. Et dans ce cadre, il s’était spécialisé dans « la littérature érotique ». Et il aurait même eu du succès dans le domaine.

Il en a fait la révélation le 5 avril dernier à Radio Total. « C’est ce qui payait le mieux », a indiqué ce détenteur d’un diplôme d’ingénieur. Jacques Legros a su au final s’adapter et réalise aujourd’hui des records sur la première chaine, notamment durant cette période de crise sanitaire.

Lire aussi :  Gad Elmaleh, épreuve douloureuse, dans un état désespéré !

« Dans mon village du Nord-pas-de Calais, je n’avais jamais vu un journaliste de près. Du coup je n’ai eu aucune aide de personnes. Cela a été long à construire », expliquait-il. « Je n’avais aucun scrupule, je le faisais pour l’argent », affirmait-il.

C’est pour le magazine  de faits divers Détective qu’il signe « l’histoire d’un milliardaire qui changeait de maîtresse chaque jour ». Et pour compléter ses revenus, le joker de Jean-Pierre Pernaut depuis vingt ans vendait des caravanes et des camping-cars.