Isabelle Boulay, violent clash avec Brigitte Bardot !

30297

Revenue à la lumière grâce à la nomination de son compagnon, Eric Dupond Moretti, au poste de ministre de la justice, la chanteuse canadienne, Isabelle Boulay, a très mal digéré la salve cinglante de Brigitte Bardot, connue pour une fervente défenseur de l’environnement et des animaux. Cette dernière est également célèbre pour ne pas avoir sa langue dans sa poche.

Voir cette publication sur Instagram

Dimanche 12 avril#toutlemondeenparle #SRC Ici Télé #isabelleboulay

Une publication partagée par Isabelle Boulay (@isabelleboulayofficiel) le

Brigitte Bardot s’en est pris violemment, récemment au chef de l’Etat Emmanuel Macron, ainsi qu’a ses ministres. « Vous vous êtes couché devant les chasseurs… Il est temps de vous relever maintenant ! », a lancé celle qui se dit porte parole des animaux. D’autant plus que le nouveau ministre de la justice n’a jamais caché sa passion pour la chasse …

Des attaques qui ont probablement déplu à Isabelle Boulay, qui n’apprécie guère que l’on s’en prenne à son cher et tendre. Par ailleurs, Brigitte Bardot a annoncé qu’elle en avait assez du manque d’implication du gouvernement, concernant la protection de l’environnement et des animaux.

« Depuis quarante-sept ans, je demande à tous les gouvernements, je les supplie, je les engueule, pour qu’ils m’accordent les quelques urgences prioritaires qui pourraient faire avancer la protection animale », a-t-elle confié au micro de de Sud Radio.

Et de poursuivre : « Je n’obtiens rien. Au contraire, c’est pire ! Les accords passés entre Macron et les chasseurs sont un véritable honte, une pêche aux voix électorale obtenues dans le sang, la mort, la disparition de milliers d’animaux de nos forêts ».

Voir cette publication sur Instagram

TLMEP ce soir sur Ici Radio-Canada

Une publication partagée par Isabelle Boulay (@isabelleboulayofficiel) le

L’ancienne actrice désormais âgée de 85 ans déplore l’insécurité qui règne en France et a annoncé qu’elle songe à quitter le pays.  » Il y a des endroits où plus personne ne peut rentrer ni les flics, ni les pompiers, ni médecins ni personne. Maintenant, c’est tout juste si on ne nous fout pas dehors avec un coup de pied dans le c** ! En tout cas, c’est ce qui va arriver. On est gouvernés par des lâches, des soumis, des sans c***lles », a-t-elle conclu.