Ingrid Chauvin, drame, un douloureux moment…

311

Ce n’est pas la première fois que les gens s’inspirent de l’histoire et en font un film. Il en va presque de même pour notre star Ingrid, qui devra une nouvelle fois affronter ses vrais essais mais cette fois à l’écran sous les traits de Chloé Delacour, dans la série Demain nous appartient.

Pour l’actrice, ce tournage a été l’un des plus difficiles de sa carrière. En effet, ce n’était pas une tâche facile de gérer la charge émotionnelle que cela impliquait, et les conditions créées par la production ne la facilitaient pas. « Il y avait beaucoup de fumée, de tension, d’appréhension. On a tourné dans un endroit clos et je l’ai assez mal vécu. Il faisait extrêmement chaud, c’était irrespirable, très inconfortable. J’ai trouvé ça horriblement angoissant », a-elle raconté.

En effet, les conditions qui ont été créées sur le plateau devaient faire allusion à une situation plus dangereuse pour le personnage enceinte qu’elle dépeint. Il fallait donc de la fumée pour la scène du feu. L’actrice a expliqué le scénario dans Télé Loisirs : « Elle inhale beaucoup de fumée et de produits toxiques. C’est très dangereux pour elle et son bébé. Elle est durement impactée et des décisions difficiles devront être prises. C’est pour la soigner ; on est obligé de lui administrer un traitement qui peut ralentir la croissance de ! ’embryon ».

En effet, cela a dû être difficile pour l’actrice qui a eu plusieurs fois des difficultés de grossesse. Nul doute que cette scène lui a fait revivre plusieurs phases de son passé. « Je n’ai pas pu éviter certains télescopages », a-t-elle confié avant d’ajoute que, « Je pensais être plus forte que ça, mais certaines phrases ont été très dures à prononcer. Ça m’a replongée dans des émotions que je garde pour le privé. »

« Je ne pouvais pas garder ça en moi. Parfois, s’écrouler un bon coup, ça fait du bien », confie-elle.

Previous articleAlexandra Rosenfeld, « je suis heureuse et amoureuse »
Next articleKarine Ferri, scandale, « Je veux me battre pour mon couple »