Inès (Koh-Lanta) furax : elle attaque le gouvernement !

Cette années, le public s’est pris de passion pour Koh Lanta. Si c’est le cas depuis la création du jeu, c’est encore plus vrai pour cette année qui a tout bonnement explosé tous les records.

En effet, la diffusion de cette saison est tombée en plein confinement. Du coups, les téléspectateurs se sont encore plus réunis devant la télévision pour suivre les aventures de cette nouvelle saison. 

Parmi les personnes qui resteront dans les mémoires on retrouvera Inès. En effet, la jeune femme a réussi à finir à la deuxième place de cette édition, au grand désespoir d’une bonne partie des téléspectateurs. 

Il faut dire que tout le long de l’émission Inès n’a jamais bénéficier d’une très grande cote de popularité de la part du public. mais les choses se sont encore plus empirées au moment de la grande finale. 

En effet, lors de l’épreuve des poteaux, Claude le grand chouchou du public s’incline et c’est à Naoil de choisir son adversaire pour la grande finale. Stratégiquement, celle-ci va alors opter pour Inès contre qui elle sait qu’elle a le plus de chance de gagner. 

Lire aussi :  Patrick Bruel, décision bouleversante après une tragédie ...

Toujours pas de prime en vue

Finalement, c’est bel et bien naoil qui finira par l’emporter  et Inès devra se contenter de la deuxième place. Depuis, la jeune femme est retourné à ses habitudes bien qu’elle possède de nombreux fans sur Instagram. 

Pour le coup, pendant le confinement, elle n’a pas vraiment eut le loisir de se poser devant la télévision à la maison. En effet, Inès est infirmière en région parisienne et a donc dû lutter contre le Coronavirus. 

Lire aussi :  Nagui, révélation humiliante de Mélanie Page, rapports tendus...

Elle n’a ainsi pas compté ses heures dans des hôpitaux au bord de l’explosion pendant de longues semaines pour soigner ses concitoyens. Mais aujourd’hui, elle a poussé un sacré coup de gueule. 

Lire aussi :  Laurent Delahousse, à peine papa et les ennuis ont déjà commencé ...

En effet, rappelez-vous, les infirmières ont théoriquement le droit à une prime de 1 500€ pour leur travail pendant la crise, mais Inès ne l’a toujours pas reçu. Elle n’a alors pas hésité à dire que le gouvernement prenait les gens pour des cons ! 


Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 10 ans déjà.