Incendie de la cathédrale de Nantes, un individu arrêté au passé troublant !

1664

C’est un drame qui a touché notre pays il y a moins d’une semaine de cela. En effet, le 18 juillets aux alentours de 7h45 du matin, des passants aperçoivent de la fumée qui semble s’échapper de la cathédrale de Nantes. 

Ils alertent immédiatement les pompiers qui se déplacent le plus vite possible. Ils arrivent heureusement à maîtriser le feux assez rapidement, mais ils n’empêchent les dégats d’être faits. 

En effet, sous la chaleur, les vitraux de la cathédrales qui datent de plusieurs centaines d’années finissent par céder. De plus le grand orgue ne résistera pas à l’assaut des flammes et brûlera. 

C’est alors une ville de Nantes sous le choc qui se réveille après cet incident qui rappelle celui de Notre Dame de Paris il y a quelques années de cela. Les pompiers commencent alors leur enquête. 

Ils vont alors trouvé un fait pour le moins troublant. En effet, le feu serait parti de trois endroits simultanément. Dès lors, c’est la piste criminelle qui est privilégié par les pompiers et donc la police. 

Un premier homme interpellé

Dans le cadre de cette enquête, la police va alors rapidement interrogé toutes les personnes en charge de la cathédrale durant la journée du samedi, dont un homme qui est chargé de fermer et d’ouvrir la cathédrale. 

Cet homme va alors livré aux enquêteurs un emploi du temps qui leur semble incohérent sur plusieurs points. Désireux de l’interroger sur ces points, les policiers vont alors décidé de le placer en garde à vue. 

Il faut dire que le profil de l’homme en fait le profil parfait. En effet, celui-ci avait récemment exprimé sa colère envers le diocèse et l’administration pour lui avoir refusé le renouvellement de son visa. 

Cependant, la police a tenu a rapidement clarifier les choses indiquant qu’à l’heure actuelle rien ne permettait de le relier à l’incendie, qu’il avait simplement été interrogé sur les irrégularités de son emploi du temps. 

Previous articleJacques Legros prend la place de Jean-Pierre Pernaut …
Next articleUn pompier blessé par balle suite à un “guet-apens”