Hélène Ségara, une terrible maladie a empoisonné son existence !

C’est surement l’une des plus grandes angoisses de tout le monde. Se réveiller un jour et ne plus voir, ne plus pouvoir apprécier la beauté et les couleurs de ce monde, mais simplement tout voir en noir.

Cette peur, la chanteuse Hélène Segara ne la connaît que trop bien et elle lutte depuis de nombreuses années pour ne pas perdre la vue. Nous allons vous raconter ici son féroce combat.

Lire aussi :  Charlotte Gainsbourg, confidences choquantes sur son père Serge Gainsbourg. Elle est anéantie !

Tout commence il y a environ 7 ans. Alors qu’Hélène Ségara se réveille, elle est horrifiée par ce qu’il se passe. En effet, la chanteuse ne voit plus que de l’oeil gauche et commence à paniquer.

Ni une, ni deux, elle se saisit de son téléphone et contacte son ophtalmologiste pour lui expliquer la situation. Celui-ci est aussi surpris qu’elle, la chanteuse ayant toujours eu une excellente vision lors des consultations.

Lire aussi :  Evelyne Dhéliat, elle a caché son cancer !

Celui-ci décide alors d’envoyer Hélène Ségara à l’hôpital pour que de plus amples examens soient passés. Là, le résultat tombe, la chanteuse est atteinte d’une maladie très grave pour laquelle un traitement existe.

Mais ce traitement est extrêmement lourd et les résultats loin d’être fabuleux. À la prise de ce traitement Hélène Ségara voit son visage gonfler et prend quelques kilos, elle décide alors de se cacher médiatiquement.

Lire aussi :  Adèle, sa perte de poids spectaculaire en si peu de temps !

Aujourd’hui, les soucis ne sont toujours pas réglés. En effet, elle avoue devoir subir des interventions tous les trois mois dans le seul but de ne pas perdre définitivement sa vue. Un combat extrêmement intense et épuisant. 


Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 10 ans déjà.