Gérard Depardieu, endeuillé, il n’a pu fêter ses fêtes de fin d’année.

Si plusieurs célébrités avaient fêté noël et fin d’année en grand, ce n’était pas le cas de Gérard Depardieu qui avait vu ses plans de fin d’année rompus par une terrible perte. Un « deuil cruel pour les fêtes » comme cela a été dit.

Comme le magazine Paris l’a rapporté dans son édition du 31 décembre ; la très triste nouvelle de l’humoriste qui n’a pas pu profiter des derniers jours de cette saison festive ! Cependant, la jouissance est le moindre de ses soucis, pour celui qui a perdu la personne dont l’aide était indispensable pour lancer sa carrière.

Lire aussi :  Charlène de Monaco, bientôt un nourrisson, bonnes nouvelles

En effet la disparition de Claude Régy, son maître de théâtre a beaucoup attristé l’humoriste. C’est lui qui a vu dans l’acteur ce que les autres n’avaient jamais remarqué auparavant. « Je l’ai trouvé complètement complètement extraordinaire, doué d’une manière, je dirais, anormale, et à partir de là sur beaucoup travaillé », avait une fois confié Claude à propos de l’humoriste.

Lire aussi :  Vanessa Demouy, divorce avec Philippe Lellouche, furieuse, elle ne mâche pas ses mots.

Pour Gérard, Claude comptait beaucoup. Il y avait surtout beaucoup de respect entre les deux hommes. L’acteur l’a décrit comme étant « Un homme, à contre-courant de son époque », mais aussi un « apôtre du silence » et « de la pénombre » ou encore « une sorte de faucon, au regard dur et au caractère radical », Comme le relate notre confrère Voici.

Gérard Depardieu, qui passe aujourd’hui l’essentiel de son temps soit en France, soit en Russie, refuse de dire quelques mots sur cette perte. C’est sans doute mieux ainsi pour le l’instant.

Lire aussi :  Isabelle Boulay, drame, un grave accident de voiture

Pour rappel, Claude Régy, est un metteur en scène de théâtre, qui a grandement contribué au théâtre français où il a notamment lancé Gérard Depardieu. Il est décédé à l’âge de 96 ans dans la nuit du 25 au 26 décembre. Il est décédé « tranquillement » dans « une maison de retraite médicalisée », ont précisé son compagnon Alexandre Barry ainsi que son attachée de presse Nathalie Gasser.


Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 10 ans déjà.