Friedlieb Ferdinand Runge, le chimiste qui a découvert la caféine

0
264

Google rend un vibrant hommage, aujourd’hui, à un chimiste allemand qui était précurseur dans son domaine grâce à ses nombreuses inventions, dont on dénombre notamment la caféine et le chromatographe.

Un chimiste à la fois ingénieux et romantique. Voilà comment
Friedlieb Ferdinand Runge était perçu par son entourage. Le chimiste né en Allemagne, non loin d’Hambourg le 8 février 1794, a été à l’initiative d’invention qui ont changé notre quotidien. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Google a décidé de lui rendre hommage via ses  doodles. Particulièrement curieux depuis son enfance, le scientifique allemand a donné naissance à des créations majeures en s’appuyant sur la chimie notamment.

Le Doodle de ce vendredi 8 février 2019© Google

À l’âge de 25 ans, il identifie par hasard l’effet d’une plante, la belladone, sur la pupille, qu’il va par la suite tester sur un chat, l’intervention ne présente aucun danger pour l’animal. Durant de nombreuses années, il tente d’isoler les substances chimiques présentes dans le coaltar, le goudron de houille. Il a également donné naissance aux premières pierres de la chimie des colorants, mais également la première ébauche de chromatographe sur papier pour séparer les composantes d’un mélange.

A l’origine de la caféine

Google a néanmoins mis en valeur une autre expérimentation de Friedlieb Ferdinand Runge pour lui rendre hommage. Le scientifique a également beaucoup travaillé sur le café. Et cela, à la demande d’un certain Johann Wolfgang von Goethe, grand amateur de botanique et de café qui souhaitait connaître le secret du café qui font que les buveurs restent dynamiques et éveillés. En 1819, Runge présente ses expérimentations à Goethe, qui lui donne de précieux grains de café et lui propose de les analyser de manière plus pointus. Il finira par découvrir la célèbre substance excitante présente dans le café : la triméthylxanthine, ou également connue sous le nom de caféine.