La petite fille souffrant de paralysie cérébrale a la lèvre arrachée par sa maman, car elle pleurait – meurt un an après avoir trouvé un foyer aimant

0
44451


Élever des enfants n’est pas une chose facile. Cela est une énorme responsabilité. Les parents doivent s’assurer du bien-être et de la sécurité de leurs enfants.

Mais cela reste une expérience très enrichissante pour les parents. Les parents, font, en générale tout ce qui est en leur pouvoir pour assurer une bonne éducation à leurs enfants.

C’est la raison pour laquelle l’histoire s que nous allons vous raconter va certainement vous glacer le sang. Il s’agit d’une femme russe et sa technique épouvantable pour faire taire sa fillette de six ans.

D’après le journal britannique Daily Mirror, Katya Spesivtseva habitait dans l’oblast de Sverdlovsk en Russie en 2015.

La fillette âgée de six ans vivait au sein d’une famille modeste. Elle est arrivée au monde avec une paralysie cérébrale et avait une mère qui prenait peu soin d’elle malgré sa maladie.

La mère, Ludmila, ne supportait pas les pleurs de son enfants. La mère devenait très agressive en entendant les pleurs de Katya, et a donc décidé de remédier à la situation avec une méthode épouvantable.

Une nuit, lorsque Katya a commencé à pleurer, Ludmila a craqué. Elle a hurlé sur son enfant pour qu’elle se taise. Ensuite, quand Katya s’est mise à pleurer davantage, Ludmila a agressé sa propre fille avec ses dents.

D’après des rapports vraiment révoltants, Ludmila a agrippé la lèvre inférieure de Katya entre ses dents et l’a arrachée.

Katya a été laissée en souffrance durant plusieurs jours avant qu’elle appelle des secours pour soigner sa fille.  Le docteur a constaté que Ludmila avait aussi tenté d’arracher le nez de sa petite fille de six ans durant l’agression.

Lire Aussi
Le chien de cette femme se met à aboyer frénétiquement dans la forêt : ce qu’elle découvre au sol lui glace le cœur

Heureusement, la police est très vite arrivée au domicile de Ludmila. Cette dernière a écopé d’une peine de prison de quatre ans. Les médecins ont également trouvé une multitude d’ecchymoses chez Katya en raison d’autres agressions.

La fillette a été adoptée par Anna Makarova-Bespalova après avoir passé un an en convalescence dans différents hôpitaux. Elle est désormais plus épanouie et à la’air beaucoup plus heureuse.

Malheureusement, cette année, Katya est morte à la suite d’une insuffisance cardiaque.

« Nous n’étions pas prêts à ce que Katyusha décide de nous quitter, dit Anna. « Et bien qu’elle n’ait pas passé beaucoup de temps avec nous, toute la famille a beaucoup souffert à cause de cette perte. »

Rien n’enlèvera les terribles choses subies par Katya à cause du comportement de sa mère biologique, mais elle a connu l’amour donné par sa famille d’adoption. Bravo à Anna Makarova-Bespalova pour avoir adopté Katya et avoir pris soin d’elle.

Plus jamais de maltraitance envers des enfants innocents qui ne demandent qu’à être aimés.

Un enfant reste un enfant, quels que soient ses problèmes de santé, sa couleur, son apparence ou son attitude. Partagez cet article pour démontrer votre soutien à tous les enfants maltraités du monde.