Eric (12 coups de midi), un sacrifice qui risque de tout faire basculer !

Avec le confinement, tous les épisodes en avance des 12 coups de midi ont été écoulés afin de permettre de continuer la diffusion de nouveaux épisodes pendant un maximum de temps possible.

Désormais, il n’y a plus de stocks et les tournages s’enchaînent à un rythme effréné pour pouvoir rattraper le retard accumulé pendant quasiment deux mois suite à l’arrêt des tournages.

Lire aussi :  Camille Combal en larmes aux côtés de sa femme… Découvrez pourquoi !

Mais le problème, c’est que même si les tournages peuvent reprendre, Éric, le maître de midi actuel réside en Bretagne et donc à plus de 100km de Paris. Or, il est impensable de ne pas le faire venir.

En effet, c’est sa quête du record absolu de victoire détenu par Christian Quesada qui retient actuellement le souffle de milliers de téléspectateurs chaque midi. Dès lors, il a fallu trouver une solution.

Lire aussi :  Cyril Hanouna, une jolie blonde a semé la zizanie dans son couple !

Heureusement, la production s’est démenée et a trouvé un moyen de faire venir le breton jusqu’aux studios à l’aide d’une autorisation de déplacement exceptionnel. Néanmoins, celle-ci n’est pas valable infiniment.

Pour poursuivre son rêve, Éric a donc dû accepter de loger sur Paris pendant au moins 3 semaines, le temps que les tournages rattrapent le retard.Pour lui assurer un confort maximum, la production s’est chargée de lui trouver un logement à deux pas des studios.

Lire aussi :  Céline Dion, elle fait un doigt à un fan trop collant !

Mais cela implique une chose, pendant tout ce temps, Éric ne pourra pas voir sa famille. En effet, celle-ci n’aura même pas le droit de venir lui rendre visite sur Paris pour des raisons évidentes de sécurité. 


Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 10 ans déjà.