Éric Dupond-Moretti, incontrôlable ! Une discussion qui dégénère !

103196

Mais qu’est il passé par la tête d’Eric Dupond Moretti il y a quelques jours de cela quand il décidé de ne pas retirer la préface qu’il avait écrit pour le dernier livre du président de la fédération française des chasseurs. 

Certe, il est lui même passionné par la chasse, mais il devait bien se douter que de telles paroles allait forcément faire un énorme tollé dans les médias et sur les réseaux sociaux suite à leur diffusion. 

Si vous avez manqué un épisode, Eric Dupond Moretti écrivait en préface de ce livre que “Ce livre, les Ayatollahs de l’écologie s’en serviront pour allumer le barbecue en cuisant leur steak de soja ”. 

Une sortie médiatique jugé incompatible avec sa nouvelle fonction de la part de nombreuses personnes. Mais hasard du calendrier, Éric Dupond Moretti était invité à un rassemblement des Verts il y a peu. 

Ce 22 août, il est donc aller à ce rendez-vous et comme vous pouvez vous en douter le discours d’entrée de Yannick Jadot n’a clairement pas loupé le Garde des sceaux lui disant qu’il allait voir ici qu’il y a des ayatollahs gentils.

Il part en vrille !

Eric Dupond Moretti a alors tenté d’apaiser tout le monde en indiquant que s’il était ici, c’est qu’il pensait que les Verts n’étaient pas des ayatollahs en précisant de nouveau que par ce terme il parle des extrémistes. 

Il a ensuite, rappelé que ces extrémistes, les chasseurs n’y échappent pas non plus et qu’il était personnellement contre la chasse à la glu. malheureusement, cela ne semble pas avoir convaincu ses auditeurs. 

En effet, le maire de Grenoble est ressorti en colère de cet échange avec Eric Dupond Moretti. la raison à cela est que selon lui, le Garde des sceaux, toutes les demandes des verts le gène. 

Parmi ces revendications, on retrouve le mouvement Me Too, les inquiétudes générationnelles sur le climat ou encore la demande de justice dans les quartiers populaires de notre pays selon le maire de Grenoble. Il a finalement conclu en disant que Eric Dupond Moretti était partie en vrille.