Enquête Elisa Pilarski : sa mère révèle son dernier message épouvantable avant de mourir !

2607

Récemment, Élisa Pilarski, âgée de 29 ans, est morte de manière tragique. Sa mort a fait couler beaucoup d’encres et a choqué toute la France. La jeune femme, qui était enceinte de son premier enfant, a été découverte dévorée par un animal dans une forêt. Selon les premiers éléments de l’enquête, Élisa Pilarski a rendu son dernier souffle à cause de plusieurs morsures de chien.

Voir cette publication sur Instagram

La mort d'Elisa reste très suspecte.Beaucoup de chose fausses sont dites.Nous recevons beaucoup de messages de soutien pour Christophe.Il ne souhaite pas de cagnotte.Mais continuer d'envoyer tout vos messages de soutiens nousblui transmettrons.Pour tout ce qui est des dons cadeaux pour Enzo et Elisa écrivez en MP pour avoir des coordonnées d'envoie.Pour les dons financiers Christophe n'en veut pas,ou du moin il ne veut pas de cagnotte mais les personnes qui souhaite l'aider à financer pour l'avocat et autres car les procèdures restent dures et coûteuses en plus des dégâts psychologiques que le décès d'Elisa et Enzo ont causé.Pour toute ses demandes une adresse paypal est crée et les dons lui seront remis.Merci à tous pour tout.Continuer votre soutien et surtout partager la page que cette histoire n'en reste pas la 🙏❤ #likeforfollow #soutien #courage #procedure #deces #femme #enfants #partage

Une publication partagée par elisa pilarski (@pilarskielisa) le

Sa famille et ses amis ont été dévastés d’apprendre la manière dont elle avait disparu. Un choc qui a fait la Une des journaux durant plusieurs semaines. A l’époque, son fiancé s’est évanoui lorsque les forces de l’ordre sont venus lui annoncé la mort de sa compagne, ainsi que les circonstances de son décès.

Après avoir digéré le choc, son fiancé a accepté de donner une conférence de presse et a nié l’implication de son chien Curtis, qui était sur les lieux du drame, au côté d’ Élisa. Pourtant durant de longues semaines, sa version a été mise en doute par les enquêteurs, qui trouvaient se chien particulièrement agressif.

Voir cette publication sur Instagram

Soutien à Elisa et son bébé Enzo décédé dans de tragiques conditions.Samedi 16 novembre, le corps d'une jeune femme enceinte âgée de 29 ans, Elisa Pilarski, avait été retrouvé par son compagnon, sur un chemin de la forêt de Retz, dans la commune de Saint-Pierre-Aigle (Aisne). Alors que des morsures de chiens seraient à l'origine du décès, une autopsie a été réalisée lundi 18 novembre afin de déterminer les circonstances encore floues de son décès. Frédéric Trinh, procureur de Soissons, a indiqué dans un communiqué ce mercredi 20 novembre que la mort de la jeune femme avait "pour origine une hémorragie consécutive à plusieurs morsures de chiens aux membres supérieurs et inférieurs ainsi qu'à la tête". L'ouverture d'une information judiciaire a été annoncée dans la foulée par le parquet. #chien #bebe #soutien #follow

Une publication partagée par elisa pilarski (@pilarskielisa) le

Quelques mois à la suite de ce terrible drame, l’enquête n’avait pas beaucoup avancé. En effet, le mercredi 12 février 2020, le juge d’instruction a organisé un « transport sur place  afin de faire la lumière sur la façon dont la jeune femme aurait pu perdre la vie à cause des morsures de chiens », selon le journal Libération. De nouvelles révélations sur son chien, Curtis, ont été dévoilées au grand jour.

Même si son fiancé, Christophe affirmé que leur chien était très gentil, l’enquête de voisinage réalisée par les enquêteurs livrent une toute autre version. En effet, une semaine à la suite de cette tragédie, Curtis a mordu l’une des bénévoles de la fourrière où il est désormais enfermé. 

Un bénévole avait confié à cet époque : « J’ai cru qu’il allait me tuer, le vétérinaire a dû lui taper dessus avec une chaise pour le maîtriser. ». Quant à la mère d’Élisa, elle a indiqué que quelques minutes avant son décès, sa fille l’avait contactée pour lui dire qu’elle entendait de nombreux aboiements qui l’angoissaient beaucoup.