Elsa Zylberstein, relation top secrète avec Bradley Cooper …

2999

Sans fards ni maquillage, Elza Zylberstein a craqué, un jour pas comme les autres, pour l’acteur Américain, Bradley Cooper, de passage à Paris.

Invitée dans l’émission On refait la télé de RTL, dans le cadre de la promotion du film Adorables prévu sortir en salles le 27 juillet prochain, Elsa Zylberstein a confié une anecdote au sujet de sa rencontre avec l’acteur Bradley Cooper. « En fait je suis rentrée à La Palette un jour, un café à Paris que j’adore, et je vois Bradley Cooper », commence-t-elle dans son récit.

« Je m’assois à côté de lui, on était avec une copine américaine et donc on s’assoit, j’étais dans tous mes états. « Et je dis ‘Are you Bradley Cooper? », il me dit ‘oui’, avec un Français parfait. » », poursuit Elza Zylberstein en riant, expliquant qu’à ce moment, elle était « hyper fatiguée » car elle jouait une pièce de théâtre et revenait d’accomplir sa tâche.

Et sans qu’elle sans rende compte elle-même, l’actrice affirme s’être juste entendu dire : «Normalement je suis beaucoup plus jolie que ça ». Une grosse boulette.« J’ai osé dire cette phrase atroce », s’est-elle exclamée face à Jade et Eric Dussart tout ouïe, qui avait fait diffuser un extrait de Adorables. « Elle n’est pas coiffée, ni maquillée, mais elle craque quand même », a commenté le magazine Ici Paris dans sa parution du 8 juillet.

Lire aussi :  Cyril Lignac et Deborah – choix difficile dans leur relation – Une fille fait tout basculer ...

Le tabloïd évoque d’ailleurs dans ce numéro cette « histoire » entre Elza Zylberstein et l’Américain qui « aurait pu aller loin ». « C’est jamais le bon moment quand tu croises quelqu’un que t’admires.Tu te dis toujours ‘ah, pourquoi j’ai pas fait ma couleur’ ou que je suis mal habillée ou que j’suis beaucoup mieux maquillée normalement », indiquait la comédienne dans l’émission de RTL.

Cette rencontre embarrassante avec son idole au cinéma a au moins le mérite d’avoir inspiré Solange Cicurel, la réalisatrice de la comédie Adorables, lors de la rédaction d’une scène. Dans cette dernière, Emma, qu’interprète Elza Zylberstein, aborde le chanteur Amir dans une boulangerie. Toute émue, le personnage perd complètement ses moyens et bafouille une phrase  qu’elle n’aurait pas dû: « n’importe quoi ».

Une scène qui a dû être l’une des plus aisées à jouer par la comédienne qui, dans la réalité, se serait sentie telle une adolescente au moment de son coup de foudre pour l’acteur américain Bradley Cooper. Au micro de RTL, Elza Zylberstein a d’ailleurs affirmé « J’adore cette scène ».

Lire aussi :  Le rois de la beauté est décédé à 17 ans.