Elizabeth II, ultimes secrets, lien avec la mafia russe pour nuire à Meghan Markle et Harry !

Selon certaines sources, c’est la reine Elizabeth II elle-même qui aurait pressé les Sussex de quitter le Canada et de trouver une autre terre de refuge.

Elle pourrait être confinée dans son domaine de Windsor jusqu’à la fin de l’année. Ce qui ne l’empêche pas d’être informée sur ce qui se passe autour d’elle et concernant ses proches. C’est ainsi qu’elle aurait appris une nouvelle terrifiante au sujet des Sussex.

Ceux-ci avaient secoué la couronne avec leur désir d’émancipation début janvier 2020. Le couple s’était ainsi envolé sans délai au Canada à Vancouver, où ils avaient élu domicile dans une somptueuse demeure appelée Mille Fleurs d’une valeur de 11,7 millions d’euros, soit 10 millions de livres.

Le seul problème c’est que cette résidence d’une superficie de plus de 11 000 m2 appartiendrait à « un mystérieux oligarque russe ». Or les oligarques sont soupçonnés de liens avec la mafia russe. Une nouvelle qui n’aurait pas rassuré la reine Elizabeth II.

Lire aussi :  Patrick Bruel, terrible nouvelle. Accident de la route ...

Surtout que l’identité du propriétaire du manoir dans lequel s’étaient installés le prince Harry, son épouse et leur fils, restait inconnue. La loi canadienne permettrait aux propriétaires de « résidences de prestige » de ne pas dévoiler leur nom. Ici, seul l’intermédiaire était connu : « Alastair Tulloch, un discret avocat londonien de 64 ans, supposé avoir tissé de nombreux liens avec des oligarchies et d’anciens hommes politiques russes de premier plan ».

Aussi, la reine Elizabeth aurait demandé à son petit-fils de trouver une autre ville de refuge. C’est dans ce cadre, selon les différentes sources, que le prince Harry et Meghan Markle se seraient installés à Los Angeles où ils sont confinés depuis leur arrivée.

Lire aussi :  Koh Lanta, la relation top secret entre Inès et Moussa !

Le couple ferait toujours face à un problème de sécurité. A leur arrivée sur le territoire américain, Donald Trump avait indiqué via un tweet « qu’il ne paierait pas leurs frais de sécurité ». Récemment, un proche du couple démentait les allégations selon lesquelles le prince Charles avait accepté de payer pour leur sécurité. En attendant, elle serait assurée par une société de Los Angeles.


Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 10 ans déjà.