Dominique Damien Rehel ‘NRJ12’ en larmes. Il perd tout à cause du coronavirus !

294

La crise sanitaire liée à l’épidémie di coronavirus a fait des ravages sur son passage. Depuis l’apparition de cette pandémie en Chine, en novembre dernier, le bilan est catastrophique à travers le monde. On dénombre à ce jours plus de 500 000 personnes décédées dans le monde, dont 32 000 rien qu’en France. Une situation particulièrement alarmante.

De plus, depuis quelques semaines, la recrudescence des cas de contamination en France a amené le gouvernement à prendre des mesures supplémentaire. Pour une durée de quatre semaines, qui pourront être renouvelables, huit grandes agglomérations françaises sont contraintes de respecter un couvre feu entre 21 h et 6h du matin. Une situation a généré de nombreuses réactions et notamment de la part des restaurateurs, mais aussi d’autres professions.

En effet, l’épidémie du coronavirus, a engendré un grave crise économique sur son passage. Malgré les aides du gouvernement, beaucoup de société n’ont pas pu sauver leur activité et ont été contraintes de mettre la clé sous la porte. D’ailleurs, les témoignages en ce sens, ne cessent d’affluer sur les réseaux sociaux? Le chômage a atteint des sommets en France.

C’est le cas notamment de Dominique Damien Rehel, qui a accordé une interview à « Non Stop People » et a fait des confidences étonnantes sur sa situation. Célèbre propriétaire d’une discothèque à Saint Malo, a annoncé qu’il était tout simplement ruiné à cause de crise sanitaire liée au coronavirus.

Pourtant son projet semblait ambitieux et il avait déclaré sur facebook, il y a tout juste deux ans, vouloir « attirer un public le plus large possible. Des jeunes et des moins jeunes de Dinan, Saint-Malo et bien-sûr des alentours de Miniac. Il y aura une déco chaleureuse, un patio aménagé en jardin d’été et une musique qui ira de la techno à la disco. » 

Avant d’ajouter : « Je fais beaucoup de sport depuis Friends Trip ! Pendant l’aventure j’ai pris conscience qu’il fallait que je maigrisse un peu ! Depuis le tournage j’ai perdu 8 à 10 kilos. Aussi, je suis papa d’un petit garçon de 5 ans et demi, Louis. J’ai aussi entrepris une aventure nouvelle, j’ai fait l’acquisition d’une discothèque à Saint-Malo. Donc à côté de la télé, je suis pas mal occupé ! Je suis entre Paris et la Bretagne. ».

Mais depuis le confinement, il serait endetté jusqu’au cou. « Je suis à sec.  Les boites d’échangisme, elles, sont ouvertes ! Comme s’ils faisaient du tricot ! Les bordels à putes sont ouvertes ! Et nous pourquoi on nous ferme ? On n’a plus rien, la télévision pour moi c’est en stand-by. J’arrive à un stade où je ne sais pas du tout comment vas être l’avenir. Il faut faire quoi ? IL FAUT SE PENDRE ? », a confié le principal intéressé avec beaucoup d’émotions.