Princesse Diana espionnée par William : cette trahison qui a affaibli la princesse …

370

Lady Di, aussi appelée la princesse des cœurs est décédée durant l’été 97, à la suite d’un tragique accident de voiture qui a eu lieu sous le pont de l’Alma à Paris. Durant ce drame, la princesse Diana était au côté de son compagnon. Les tourtereaux étaient suivis de très près par des paparazzis qui les ont pourchassé en voiture. Hélas, cette course poursuite a eu de très graves répercussions. Plusieurs personnes ont perdu la vie, dont la mère des princes William et Harry.

Depuis la disparition de Lady Di, les rumeurs révélant un complot n’ont jamais cessé de voir le jour. Certains sont persuadés que cet accident a été orchestré par le palais royal, qui voulait se débarrasser de la princesse Diana, dont la nouvelle indépendance nuisait fortement à l’image de la couronne britannique.

Ce terrible drame a également généré le décès de trois autres personnes. En effet, Lady Di se trouvait avec le chauffeur de la voiture, Henri Paul, et son fiancé Dodi Al-Fayed. Le seul qui n’est pas mort dans cette tragédie, c’est le garde du corps de la princesse Diana, un certain Trevor Rees-Jones.

Par ailleurs, en 1995 alors qu’elle était en pleine procédure de divorce avec le princes Charles, la princesse de Galles avait accordé une interview à la BBC, aujourd’hui cet entretien refait surface et a fait couler beaucoup d’encres. Aujourd’hui, le journal de la BBC est accusé d’avoir eu cette interview en exclusivité sous de faux motifs.

Earl Charles Spencer, le frère de Diana, n’a pas été tendre envers le journal, et l’accuse de « blanchiment », et de « malhonnêteté ». Le frère demande des excuses à titre posthumes envers la princesse Diana. Le journaliste peu scrupuleux avait indiqué à la princesse Diana qu’elle était espionnée par son fils, le prince William avec sa montre qui enregistrait tout ce qu’elle disait.

« Si je n’avais pas vu ces déclarations, je n’aurais pas présenté Bashir à ma sœur (…) il serait resté juste l’un des milliers de journalistes espérant avoir une petite chance de lui parler, sans aucune perspective réaliste de le faire », a-t-il indiqué avec beaucoup d’émotions.