Diam’s, hospitalisée dans une unité psychiatrique, la douloureuse vérité !

3038

Après avoir tout abandonné pour se consacrer à sa religion, l’ex rappeuse française Diam’s a accepté de revenir sur son parcours semé d’embûches, qui l’a conduite jusqu’à séjourner au sein d’un hôpital psychiatrique.

Celle qui avait posé ses valises en Arabie saoudite pour vivre pleinement sa nouvelle religion, aurait décidé de revenir en France pour mener à bien ses nouveaux projets. D’ailleurs, elle n’a pas manqué de donner des détails sur les réseaux sociaux.

L’heureuse maman de deux enfants, a mis en place une agence de voyage spirituelle pour faciliter les voyages religieux entre la France et l’Arabie Saoudite. Pour le moment ce projet est en stand bye, suite à l’épidémie du coronavirus qui touche de plein fouet les pays du monde entier. Les pays ont dû se résigner à fermer leur frontière pour limiter les risques de propagation.

« Le 8 mars 2008, l’interprète de la ‘Boulette’ est en pleurs sur la scène des Victoires après avoir chanté ma France à moi » a annoncé le magazine people Closer. Avant d’ajouter : « On la croit ému par l’accueil du public, en réalité, la rappeuse, qui sort d’un hôpital psychiatrique, souffre d’un profond mal-être. Et veut que tout s’arrête ».

Par ailleurs, l’épouse de Faouzi Tarkhani a fait des révélations sur  » sa vie d’avant ». La rappeuse des années 2000, était dépendante aux médicaments. En tournée, l’ex rappeuse pouvait consommer jusqu’à neuf médicaments par jour, d’après l’hebdomadaire Closer.

« J’ai voulu tout arrêter d’un coup, et j’ai fini dans une ambulance », a-t-elle confié sur les réseaux sociaux. «Convaincue qu’une vie normale était possible sans ces traitements », son sevrage a été un succès, grâce à l’aide d’u docteur qui l’a prise en charge. Le médecin lui a conseillé de ne pas se précipiter et d’espacer de façon progressive la prise de chaque médicament.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here