Des plaques interchangeables pour PS5 retirées de la vente : une marque britannique dans l’illégalité

357

Un nouvel épisode dans l’histoire des plaques colorées de rechange pour les PS5. Récemment, le fabricant des plaques prenait certaines mesures pour ne pas avoir de problème avec la marque Sony. Ainsi, le fabricant devait changer de nom ainsi que le nom de son site internet à la suite du litige avec la célèbre marque qui fabrique la console de jeux. Après avoir changé de nom, le site de vente en ligne spécialisé dans les plaques permettant de changer la couleur de la PS5 a affirmé n’avoir aucun lien avec Sony et que les accessoires proposés n’étaient pas officiels.

A la suite des menaces de poursuite évoquées par Sony, le fabricant des plaques a dû annuler toutes les commandes, mais aussi retirer totalement son produit de la vente. L’accessoiriste « Custom Plates LTD » pensait que les modifications de son nom et du nom de son site ainsi que ses affirmations sur l’absence de lien avec la grande marque seraient suffisantes. Cependant, Sony ne l’a pas entendu de cette oreille. Le fabricant britannique s’est alors exprimé sur son site internet, afin d’annoncer à ses clients la mauvaise nouvelle : « Avant notre lancement, nous avons fait les vérifications légales nécessaires et comme les brevets de Sony pour les plaques étaient en attente, nous pensions qu’il n’y aurait pas de problème. Mais 24h après la mise en ligne de notre site, les avocats de Sony nous ont demandé de changer notre nom en raison d’une violation de marque déposée. Nous pensions que ce changement de nom serait suffisant pour satisfaire tout le monde et, pour être honnêtes, nous l’espérions car nous avions déjà débuté le développement du produit. Mais les avocats de Sony nous ont ensuite dit que selon eux, les plaques étaient elles aussi propriété intellectuelle de Sony et que si nous continuions à les vendre et à les distribuer dans n’importe quel pays, nous finirions au tribunal. Tout s’est passé hier et nous sommes actuellement en train d’annuler et de rembourser toutes les commandes de plaques passées à travers le monde. Nous sommes extrêmement déçus mais nous n’avons pas d’autre choix. »

Désormais, le fabricant britannique sera certainement plus attentif vis-à-vis des lois qui régissent les brevets et la propriété intellectuelle. Pour l’instant, il devrait proposer à ses clients de nouveaux produits comme des skins pour console. Pas de quoi combler le succès des plaques retirées de la vente, et qui étaient déjà en rupture de stock sur le site internet de la marque.

Lire aussi :  UBISOFT donne plus d’informations sur le nouveau ASSASSIN’S CREED VALHALLA