Denise Fabre, victime d’actes de barbarie. Ses propos sont glaçants !

8242

La célèbre speakerine, Denise Fabre vit une période tourmentée depuis quelques semaines. En effet, l’année 2020 n’a vraiment pas commencé sous les meilleurs auspices pour elle, qui doit composer avec des souvenirs douloureux. L’ex speakerine qui a eu une carrière au sommet a dû faire face à une terrible tragédie, qui a changé sa vision du monde. Aujourd’hui, elle a décidé de briser le silence.

Nos confrères de France Dimanche ont publié un dossier, dans sa dernière édition sur Denis Fabre et font des confidences épouvantables à son égard. En effet, Denise Fabre, serait au bord du gouffre. L’ex speakerine aurait fait l’objet d’actes de barbarie terribles qui l’ont anéantie. Elle serait au bord de la dépression, selon certains membres de son entourage.

Toutefois, dans les pages intérieures, on apprend qu’il s’agit d’un drame qui a eu lieu en 2016 et que le magazine people a déterré. En effet, « elle ne pensait jamais revivre l’horreur qui a endeuillé sa ville en juillet 2016 », a rapporté l’hebdomadaire, qui souligne une situation de stress intense à la quelle est confrontée Denise Fabre.

L’hebdomadaire s’appuie sur les attentats terroristes qui se sont déroulés à Nice et qui ont tué trois personne. Une ville dont est originaire l’ex speakerine, et qui a aussi été frappée le 14 juillet 2016 par les attentats. Une situation épouvantable à laquelle ont été confronté les niçois.

« Nice c’est ma ville, je m’y sens chez moi. J’ai vécu plus longtemps à Paris qu’ici, mais Nice c’est mon coeur, ma famille, mes amis et mes années d’enfances », a-t-elle indiqué très émue. Elle déplore la violence « habituelle » qui compose le monde dans lequel nous vivons.

Avant de poursuivre : « Je me sens heurtée, profondément brisée. J’ai très mal vécu les attentats de Paris. Je ne sais pas comment je vais surmonter celui-là. Mais j’ai confiance en la capacité de résilience des niçois, mais pour l’instant, l’heure est à penser nos plaies ».