Denis Brogniart « Koh-Lanta », la très grave maladie qu’il a tenté de cacher …

21069

Denis Brogniart, qui est à la tête depuis plusieurs saisons de l’émission d’aventure Koh Lanta, rencontre un immense succès chaque année auprès des téléspectateurs. En effet, le choix stratégique des candidats, les trahisons sont autant d’éléments qui passionnent les fans de cette émission qui proposent de nombreux rebondissement.

Par ailleurs, l’animateur vedette de TF1 s’est illustré, récemment, avec une physique très amaigri. Celui qui est connu pour être hyperactif, est apparu ces derniers mois dans un état particulièrement inquiétant. En effet, il paressait très fatigué et aminci. Cette situation a suscité de multiples interrogations.

En effet, les fans se sont interrogés sur un tel changement physique sur les réseaux sociaux. « Il a l’air malade »,  « Il paraît très amaigri et pas très en forme », pouvait-on lire sur instagram. Face à la polémique qui s’est installée, Denis Brogniart a enfin décidé de révéler son lourd secret.

L’ensemble des questions de ses fans, ont conduit le père de famille a briser le silence. « J’ai été atteint d’un virus lié à une infection qui m’a mis sur le flanc avec beaucoup de fièvre. Quand on a beaucoup de fièvre, on ne mange pas et donc on maigrit », a-t-il annoncé sur les réseaux sociaux.

Néanmoins, nos confrères de Libération ont dévoilé, récemment que Denis Brogniart était beaucoup plus malade qu’il ne l’a évoqué sur instagram. L’animateur phare de TF1 serait atteint « d’une pathologie qui lui avait mangé les joues il y a quelques temps », d’après la publication. Il s’agit d’une maladie orpheline.

« Quand tu as une vie saine, que tu fais du sport, tu te demandes pourquoi ça te tombe dessus ! C’est la première fois que j’avais un grave problème de santé », a indiqué l’heureux papa de quatre enfants.

D’autant plus qu’il a toujours été terrifié à l’idée de mourir avant ses 50 ans tout comme son illustre père, décédé à la suite d’un long combat contre le cancer. « Je suis allé plus loin que lui », a-t-il confié avec beaucoup d’émotions auprès du journal Libération.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here