Accueil People Décès de Mélinda, ébouillantée alors qu’elle était bébé. Lourde condamnation pour son...

Décès de Mélinda, ébouillantée alors qu’elle était bébé. Lourde condamnation pour son beau-père !

663

Il s’agit d’une histoire à glacer le sang. La maltraitance envers un bébé est impossible à expliquer. Récemment des parents ont commis l’irréparable. Le verdict du tribunal vient de tomber, le beau-père a été condamné par le tribunal du nord à 25 ans de prison et la mère à 18 ans de réclusion criminel. Une affaire qui a choqué les habitants de cette ville.

Mélinda a été ébouillantée par son beau-père et a passé une nuit d’horreur. En effet, ses parents ont refusé de lui fournir les premiers soins et de la transporter aux urgences. Un comportement irresponsable, qui a conduit à la mort de cette fillette de 19 mois. Le juge a estimé qu’il s’agissait d’un « acte de barbarie » envers un bébé.

Par ailleurs, les parents été hébergé chez un homme, qui a également écopé d’une peine d’emprisonnement de 4 ans. Ce dernier est accusé de ne pas avoir porté assistance à une personne en danger. Lors du verdict, les trois protagonistes ont demandé pardon Malheureusement, cela ne fera pas revenir le bébé, qui est mort dans d’atroces circonstances.

« Jason Odin, 25 ans, est condamné à 25 ans de réclusion assortis de 10 ans de suivi socio-judiciaire pour avoir, dans la soirée du 17 mai 2016 à Neuf-Mesnil, aspergé la fillette avec de l’eau brûlante avant de l’enduire de crème et de la coucher », ont rapporté nos confrères de BFM TV.

D’autant plus que lors du procès, il a été prouvé que la petite Mélinda avait fait l’objet de nombreuses maltraitance. Coups, bains d’eau glacée, heures « au coin », jet d’excrément faisaient partie du quotidien de cette fillette, qui a vécu l’horreur depuis son arrivée au monde.

« Pour M. Odin, c’est difficile, (…) mais la Cour semble avoir entendu son message, reconnu qu’il était perdu, plein de fragilités et de contradictions et qu’il regrette », a indiqué son avocat Me Jean-Baptiste Henniaux. Quant au père de la petite fille, il estime leur verdit peu sévère.

« On est déçu, on ne comprend pas le verdict de la Cour, » a indiqué l’avocat du père de Mélinda, Me Hugo Van Cauwenberge, qui « repart avec beaucoup de questions ». « Mélinda vivait dans un taudis, entourée de drogue, d’alcool et de crasse », a confié un témoin sous le choc.