Décès de de Victorine : “l’agresseur” est quelqu’un de son entourage !

26007

Victorine, était une adolescente de 18 ans, assassinée alors qu’elle avait encore toute la vie devant elle. La jeune femme qui rentrait à pied chez elle après son travail et n’avait plus donner signe de vie pendant plusieurs jours. Ses proches ont signalé auprès des forces de l’ordre sa disapriton, qui ont décidé d’ouvrir une enquête.

En effet, la police a mise en place une enquête sans envergure pour déterminer les causes de cette disparition jugée inquiétante. Finalement, ils ont fini par découvrir son corps sans vie dans un ruisseau. Cette affaire a fait couler d’encre et a suscité l’émotion de la population qui a été choqué en découvrant la violence de cet acte odieux.

Une grande couverture médiatique s’en est alors suivie dans les jours suivants, mais depuis, l’affaire s’est tassée , du moins dans les médias et on n’en entend plus vraiment parler ce qui pose des questions. La principale est d’ailleurs de savoir si la police a une piste ou bien si elle ne sait encore pas pourquoi la jeune femme a été tuée et surtout par qui.

Récemment de nouveaux éléments sont venus s’ajouter au dossier de Victorine. En effet, l’avocat de la famille a accordé un entretien à nos confrères de ‘L’internaute’ et a révélé que les enquêteurs avaient en leur possession des pistes sérieuses. Des nouvelles rassurantes qui permettront de mettre fin à un suspens sans nom pour l’entourage de la jeune femme.

Selon le journal Le Parisien, les amis de Victorine Dartois pensent que son agresseur serait une personne qu’elle connaissait, une personne dont elle ne se serait pas méfié et qui malheureusement aurais commis l’irréparable. La jeune fille, arrachée à la vie en septembre dernier était décrite comme une fille joyeuse et pétillante.

« Nous étions avec elle au collège et au lycée. Nous étions avec elle au collège et au lycée. C’était notre amie. Il est difficile.  » a confié une amie de la jeune femme. Avant d’ajouter : “Nous nous posons tous la question de savoir qui l’a fait, si c’est le hasard, quelqu’un que nous connaissons”.