David Hallyday, furax, salve cinglante envers Olivier Véran !

1350

Le fils de Sylvie et de Johnny Hallyday, s’est illustré récemment, en annonçant qu’il donnait l’intégralité de sa part de l’héritage à sa petite sœur Laura Smet, qui est enceinte de son premier enfant. Une nouvelle qui a beaucoup surpris Laeticia Hallyday, mais qui montre à quel point les liens du sang sont plus important pour David Hallyday.

« La rage, je ne l’ai plus. Enfin, toujours un petit peu quand même. Il y a des choses qui ne guérissent jamais. Ce qui est fait est fait et personne ne pourra mettre un pansement là-dessus », a annoncé l’hereux papa de trois enfants lors d’une interview accordée à nos confrères de Télé Loisirs.

Quant à sa belle-mère, elle a émis un communiqué annonçant qu’elle mettant un point final au conflit qui l’oppose à Laura Smet et David Hallyday. « Consciente que la situation née de la remise en cause de ces décisions ne pouvait durer plus longtemps, Laeticia a émis le souhait de parvenir à une entente avec les aînés de son mari. Il en va de la paix réclamée par le deuil, comme de la sérénité qui doit habiter chaque famille », pouvait-on lire à travers un communiqué.

Lire aussi :  Catherine Laborde, "C'est la mal, qui va l'emporter ..." !

Par ailleurs, David Hallyday est très impliqué sur la crise sanitaire liée à l’épidémie du coronavirus, qi a fait des ravages depuis son apparition en Chine en novembre dernier. Aujourd’hui, le bilan est lourd. On dénombre plus de 900 000 personnes décédées dans le monde, dont 32 000 rien qu’en France.

Le fils de Sylvie Vartan, dont le prochain album sortira en novembre prochain, n’hésite pas à taper du poing sr la table quand cela ne va pas. C’est le cas, récemment, quand le ministre de la santé, Olivier Véran a annoncé la fermeture des restaurants dans les Bouche du Rhône, en raison du taux très important du covid 19.

 » On ferme ! Il est 21h58, le Covid arrivé dans 2 minutes. Il faut arriver à écouter sa conscience et prendre du recul par rapport à tout ce que l’on entend sans trop se faire guider. Il faut privilégier le ressenti, ses limites plutôt que de se calquer sur des discours qui sont souvent plus politiques qu’humain « , a confié le chanteur de 53 ans.

Lire aussi :  Loana au fond du trou, une hospitalisation sous haute tension !