David Hallyday, coronavirus, son appel de détresse !

5579

Les vacances en famille fini, David Hallyday semble se languir de son public.

Il serait pressé de remonter sur scène et de retrouver ses fans. Après des mois de confinement, c’est bien compréhensible, même si pour David Hallyday cette période était aussi bénéfique. Notamment pour la nature qui montrait des signes de satisfaction quant à cette phase de repos par rapport à l’action de l’homme dont elle bénéficiait.

Le chanteur de 54 ans avait même à l’époque requis un temps de confinement annuel pour apaiser l’écosystème dont il est un fervent défenseur. David Hallyday n’oubliait non plus son combat pour la cause animale, notamment contre la violence à l’égard des bêtes de cirque. C’est dire combien l’artiste n’avait manqué d’occupations. Mais il est évident que sa passion reste plus forte.

Le chanteur a retrouvé les studios d’enregistrement dès l’amorce du déconfinement. Il prépare d’ailleurs un opus en hommage à son père, qu’il espère prêt pour le début du mois de décembre. En attendant, c’est sur les réseaux sociaux que David Hallyday s’exprime. Et il s’est replongé dans de vieux souvenirs.

Le fils de Sylvie Vartan a bien voulu partager des images inédites de ses spectacles avec ses followers. «Je retombe sur ces images, c’était il y a des années !! J’avais fait une reprise de When the levee breaks de Led Zeppelin», a écrit en légende l’artiste indiquant par la suite l’effet de son retrait prolongé des plateaux. «La scène me manque !! », a-t-il souligné.

« La reprise est à partir du 1er novembre à Clermont-Ferrand (coopérative de mai). Suivie du reste de la nouvelle tournée ‘‘Imagine un monde…’’. Tellement hâte de retrouver l’équipe de tournée et vous », a poursuivi David Hallyday qui a reçu pour son anniversaire la visite de ses deux filles Ilona et Emma Smet. Sa sœur Darina était aussi de la partie et se trouverait toujours au Portugal.

Laura Smet, enceinte, lui avait adressé sur Instagram un  beau message. A son égard, le chanteur avait eu un geste touchant. Après deux ans et demi de bagarre, il annonçait renoncer «à la succession de son père, Jean-Philippe Smet ». David Hallyday n’avait pas souhaité recevoir et n’a rien reçu «que ce soit financièrement ou patrimonialement » à l’issue de l’accord signé entre Laura Smet et leur belle-mère. «Cet aboutissement est conforme aux engagements que David Hallyday avait pris puisqu’il a la garantie que ses trois sœurs sont désormais protégées et la mémoire de son père respectée», expliquait au Figaro son avocat Pierre-Jean Douvier.