Dave, mis à la porte de chez lui. Soutien surprenant de Cyril Lignac …

2274

Ces derniers temps, Dave est au centre d’une étonnante rumeur qui a fait couler beaucoup d’encres. En effet, son propriétaire aurait mis à la porte son locataire. Avec son époux, Dave vivraient très mal cette situation. En réalité, ils auraient trois mois pour quitter les lieux, selon de nombreux confrères.

C’est le magazine people France Dimanche, qui a propagé cette rumeur, qui peut sembler étonnante. La publication a publié récemment, un dossier sur Dave et fait des confidences stupéfiantes à son égard. A l’issue d’une période de trois mois après la réception du courrier en recommandé, envoyé par son propriétaire, Dave et son compagnon seront dans l’obligation de quitter les lieux.

Une situation qui aurait engendré de vives tension dans leur relation. De plus, aujourd’hui, le chanteur gagne moins bien sa vie qu’auparavant. Son budget est donc limité pour trouver un appartement qui pourrait lui convenir. « Là où j’ai plus gagné le plus d’argent, c’était dans les années 70. Je gagnais énormément d’argent parce que je faisais beaucoup de concerts, je vendais énormément de disque. J’ai tout dépensé en vivant en première classe », a-t-il confié

Avant de poursuivre : « Quand vous décidez de partir au soleil en hiver, à la dernière minute et vous prenez la première classe avec la suite présidentielle dans un hôtel vous avez dépensé pour 10 jours, plus de 50 000 euros. Aujourd’hui, c’est différent (…), mais je ne regrette rien ».

« Il ne s’y attendait pas du tout et le propriétaire ne veut rien entendre. C’est une véritable coup dure pour lui », a indiqué la publication ‘Paris Confidences’. Mais récemment, Dave était présent dans l’émission culinaire de Cyril Lignac et il a pu rassurer sur sa situation.

Dave a brisé le silence sur ce bruit de couloir qui mentionnait qu’il était désormais à la rue. En effet, dans sa cuisine, il a annoncé qu’il était épanoui et toujours dans son appartement parisien . Son propriétaire n’a jamais voulu récupérer son appartement, contrairement à ce que prétendait le magazine people France Dimanche.