Dans les plans du roi Charles pour apaiser les flammes de « Endgame » d’Omid Scobie

Le roi Charles ne devrait pas susciter de vives réactions face au dernier livre d’Omid Scobie, Endgame, malgré la nature explosive de son contenu.

Pour l’inconnu, des copies du « porte-parole » non officiel du prince Harry et de Meghan Markle ont été forcées d’être retirées des étagères aux Pays-Bas après que Scobie ait nommé deux membres de la famille royale que le couple accusait d’avoir tenu des propos racistes à l’égard de leur fils alors à naître, le prince Archie.

Lire la suite : Le roi Charles publie sa première déclaration après les « membres de la famille royale raciste » nommés dans « Endgame »

De plus, Piers Morgan a pris son parti ParlerTV show pour nommer les membres de la famille royale, insistant sur le fait que le public britannique méritait d’être informé de leur identité

Malgré les conséquences chaotiques qui ont suivi, Pauline Maclaran, professeur à l’Université de Londres, a insisté sur le fait que l’entreprise serait capable de survivre aux coups qui l’accompagnaient.

« Ils s’élèveront au-dessus. La reine (Elizabeth II) a publié une déclaration après que Harry et Meghan aient fait cette affirmation pour la première fois lors de leur entretien avec Oprah Winfrey.

Lire la suite : Piers Morgan répond aux réactions négatives pour avoir nommé des « membres de la famille royale raciste »

« Je ne pense pas que le livre ait reçu beaucoup de crédibilité. Il va susciter une tempête pendant un certain temps, devenir un best-seller pendant un court moment, puis disparaître.

« Le prince William a fait une déclaration après l’interview d’Oprah disant que la famille royale n’est pas raciste. Il se sentira assez lésé par ces accusations. Il y a tellement d’autres choses dans le monde auxquelles penser. C’est au niveau des anecdotes. »

Laisser un commentaire