Coronavirus, un influenceur sème la panique sur un vol

476

Potok Philippe, influenceur sur Instagram, a semé l’agitation dans un avion partant de Toronto pour la Jamaïque.

Le jeune homme prétendait souffrir de coronavirus. Il voulait faire le buzz et y est parvenu, avant de se retrouver devant le juge. Car il a finalement été interpellé et condamné. D’après le magazine The Sun, Potok Philippe a été jugé pour ‘’canular’’, « le vol transportant 243 personnes a(yant) été annulé en raison de sa blague de mauvais goût. ».

La vidéo montre Potok Philippe avançant dans les allées de l’avion, vêtu d’un pull rose et d’un pantalon noir, avec un masque de protection sur le nez, des gants bleus et une mallette dans la main droite. Les autres passagers le regardaient passer, déconcertés. « Puis-je avoir votre attention s’il vous plaît. Je viens de rentrer de la province de Hunan, la capitale du coronavirus. Je ne me sens pas très bien. Merci », disait-il.

Le but de cette mauvaise blague ? Collecter le plus de vues possible. «Ca serait différent si j’avais dit ‘hey les gars, j’ai une bombe sur moi, j’ai une arme’ les gens ont surréagi », a-t-il dit au City News. « A la moitié du vol, j’ai sorti mon téléphone et j’allais la publier sur Instagram, l’envoyer à 6ixbuzztv (ndlr : compte qui publie les contenus sensationnels) pour que ça devienne viral », a-t-il dit

Et si cela a fonctionné, cela n’a pas pris les proportions attendues. « Je m’excuse pour mon ignorance et ma mauvaise interprétation de cette épidémie. Je pensais que ça allait faire réagir. Pas que ça serait considéré comme illégal », a-t-il ajouté.Le compte privé de Potok Philippe comprend 34 600 abonnés. Si la vidéo n’a pas eu l’effet escompté, la médiatisation de son numéro dans l’avion sera parvenue à atteindre ce résultat.