Christine Bravo : violemment attaquée sur son manque d’hygiène …

4166
Christine Bravo : violemment attaquée sur son manque d’hygiène ...

L’histoire de Christine Bravo commence il y a un peu plus de 60 ans de cela à paris où elle naît dans une famille avec un père maçon d’origine espagnole et d’une mère elle aussi espagnole. 

Ses parents ont en effet fui la guerre civile espagnole pour trouver refuge en France où ils sont alors réfugiés politiques depuis plusieurs années déjà. Dès lors, la vie de la jeune Christine Bravo est modeste. 

Cela se ressentira d’ailleurs assez facilement sur son attitude en classe où elle multiplie les actes de rébellion contre ses professeurs ce qui lui vaut plusieurs renvois pendant le collège et le lycée. 

Elle quitte donc ses études dès qu’elle le peut à 18 ans et commence à travailler dans un magasin Tati où elle est vendeuse. Mais en parallèle elle commence à se faire connaître du milieu des intellectuels. 

En effet, elle rencontre Jean Paul Sartre avec qui elle collabore alors qu’il est en pleine création du journal Libération. C’est d’ailleurs via ce journal qu’elle fera peu à peu son apparition sur le devant de la scène. 

Des remarques acerbes

Elle atteindra alors le monde de la télévision où elle sera animatrice pendant plusieurs années et où elle atteindra ce que l’on peut surement appeler le pic de sa carrière. Par la suite, elle quittera peu à peu ce monde. 

Depuis, on la voit surtout à la radio. C’est en 2014 qu’elle commence par exemple son aventure avec Les grosses têtes de RTL. Elle fera alors une pause, mais reviendra début 2020. 

Mais il y a quelques jours, il y a fort à parier que les remarques qu’elle a eu sur sa tenue ne lui ont clairement pas plu. En effet, elle était venue ce jour-là toute de jaune vêtue ce qui lui a valu le surnom de petit poussin. 

La chroniqueuse Isabelle Mergault à même indiquer ses vêtements étaient aussi jaunes que ses dents. Voyant la situation un peu dégénérée, Laurent Ruquier a alors coupé court à celle-ci avant que Christine Bravo ne s’énerve.