Christine Bravo, victime d’une tentative d’assassinat !

1957

La célèbre animatrice, Christine Bravo serait confrontée à une période très difficile ces derniers temps. D’ailleurs, celle qui est connue pour ne pas avoir sa langue dans sa poche, vivrait actuellement avec la peur au ventre et n’oserait plus sortir de son domicile. En effet, la jolie blonde a été victime d’un terrible acte, qui a chamboulé tous ses projets.

Le magazine people, France Mag, a consacré un dossier sur l’ancienne animatrice de France 2 et livre des nouvelles très préoccupantes. Selon, la publication, Christine Bravo, aurait été victime d’une tentative d’assassinat. Une épreuve qui aurait traumatisé l’animatrice, qui a décidé de briser le silence sur ce drame.

Toutefois, dans les pages intérieures, on apprend qu’il s’agit d’un événement du passé que le magazine people a déterré. Récemment, l’ex animatrice a accepté de revenir sur les épreuves douloureuses de sa carrière ainsi que de sa vie privée et a abordé une tentative d’assassinat qui a failli la détruire.

Bien que Christine Bravo, soit toujours souriante sa vie n’a pas toujours été rose. En effet, la principale intéressée a dû faire face pendant de longues années à une maladie du sang, qu’elle a combattu avec beaucoup de détermination et d’acharnement. En suite, elle a révélé avoir réussi à se débarrasser d’une ancienne addiction, qui lui empoisonnait la vie.

En effet, la mère de deux enfants a également souffert de son addiction à la drogue qui a failli lui coûter sa carrière. De plus elle a continué à travailler, même après l’âge de la retraite, en raison de ses nombreux problèmes financiers.

« Il avait un peu allumé la chaudière dans sa loge, et il est arrivé et j’ai eu très peur… Il est venu dernière moi et a tapé sur la table. Le chanteur Jacques Higelin a voulu m’assassiner en direct ! J’ai vraiment cru qu’il allait me tuer. Et c’était mes débuts … « , a confié Christine Bravo lors d’une interview récente. Vingt ans après cet événement, elle reste traumatisée par cette rencontre.