Christian Quesada, suicide, son co-détenu passe à l’aveu !

0
3941

Il n’y pas si longtemps que ça, Christian Quesada était encore considéré comme une légende des « 12 coups de midi ». Sa culture impressionnante lui avait en effet permis d’atteindre des sommets jusqu’alors inenvisageables dans l’émission présentée par Jean-Luc Reichmann. En effet, il avait participé à pas moins de 193 émissions dont 192 en temps que maître de midi. À la fin de cette aventure, il est donc reparti chez lui avec un pactole de plus de 800 000€ ainsi que 7 étoiles.

L’ancien candidat aujourd’hui est poursuivi pour corruption de mineurs et possession d’images pédopornographiques. Il est actuellement incarcéré, et son procès a commencé aujourd’hui. Jean Luc Reichmann a été choqué au moment de la révélation de ce scandale au grand jour. Il avait placé une confiance infinie en lui. Aujourd’hui, il préfère oublier cette terrible histoire, qui l’a fortement marqué. Au moment de la révélation de cette affaire, l’heureux papa de six enfants a annoncé être horrifié et écœuré, surtout qu’il a fait de la protection des enfants l’un de ses chevaux de bataille.

Le co-détenu de l’ancien maître de midi a décidé de faire des révélations fracassantes. Christian Quesada aurait des idées suicidaires. Il passerait son temps à boire des médicaments pour s’endormir. Il n’aurait plus aucun motivation. Sa seule envie serait de mourir, d’après les dires de son co-détenu.

La méthode de Christain Quesada pour piéger ses victimes était bien rodée. Il rentrait d’abord en contact avant de prétexter une blessure pour leur envoyer une photo de son sexe. Il avait par exemple déclaré à une fille de 12 ans être “tombé sur le verglas et s’être tordu le kiki”. Un jour, l’ex-candidat des 12 coups de midi a utilisé la même technique avec une adolescente de 17 ans nommée Justine. Il a ensuite voulu aller plus loin en lui demandant tout d’abord des photos intimes.

Il lui a ensuite proposé de la retrouver dans un hôtel pour avoir une relation tarifée avec elle. La jeune femme a alors contacté la police qui n’a eu qu’à vérifier à qui appartenait ce numéro pour remonter jusqu’à Christian.

« L’interpellation s’est déroulée dans de bonnes conditions, dans la mesure où les enquêteurs savaient qu’ils n’avaient pas affaire à un dangereux criminel. Selon les enquêteurs, c’est plusieurs milliers d’images qui ont été répertoriées. Elles ne sont pas toutes de la même gravité. Mais il y a des images de viol d’enfants de moins de dix ans, qui sont diffusées à des personnes qui se complaisent devant ce type d’images. », a annoncé Cyril Hanouna dans un de ses précédentes émissions de TPMP.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here