Charlotte Casiraghi, douloureuse épreuve. Consumée par la colère !

8424

L’héritière monégasque, Charlotte Casiraghi a accordé une interview à la télévision d’Outre Rhin pour aborder un thème qui lui tient particulièrement à cœur. Il s’agit des violences faites envers les enfants. Elle en a fait son cheval de bataille.

«Toute forme de violence contre les enfants est une chose qui devrait être une préoccupation vitale pour nous tous. J’aimerais participer davantage aux initiatives qui soutiennent ces causes », avait -elle confié lors de son entretien.

La fille de Caroline de Monaco a annoncé qu’elle avait une technique bien à elle pour extérioriser sa colère. Cette « astuce », elle l’utilise depuis sa plus tendre enfance. « Quand j’étais plus jeune, je me souviens avoir été très en colère contre quelqu’un qui m’a blessée, et je me suis dit que même si J’étais en prison ou seule, tant que j’avais un stylo et du papier et que je pouvais m’exprimer, je pouvais être libre », a t’elle confié.

D’autant plus que l’heureuse maman de deux enfants s’est lancée un sacré challenge. Elle a pour ambition de reprendre ses études, ce qui n’est pas facile avec un enfant en bas âge. Elle souhaite reprendre des études en philosophie, comme elle a pu le confirmer durant son interview à la télévision allemande

«La littérature et la philosophie m’ont aidée à mettre les choses en perspective (…). Elles m’ont donné la force et le courage d’être moi-même. J’ai trouvé des partenaires, je me suis sentie comprise dans les épreuves de la vie », a-t-elle indiqué.

Par ailleurs, depuis quelques semaines, la fille de Caroline de Monaco traverserait une zone orageuse avec son époux, le producteur Dimitri Rassam. D’autant plus que leurs rapports tendus seraient liés à l’éducation de leur fils Balthazar, qui a tout juste un an, selon la publication ‘Confidence magazine’.