Charlie Theron, scandale, ses confidences !

Charlie Theron a toujours été une femme ambitieuse, à la fois actrice et productrice, la star de 44 ans est également engagée dans le travail humanitaire auprès des enfants d’Afrique du Sud.

Son désir d’aider et d’inspirer les autres a poussé la jeune productrice à réaliser un film intitulé Scandale. Un film basé sur le harcèlement sexuel et les abus de toutes sortes que des journalistes femmes de la chaîne American Fox News ont souffert. Il parle aussi comment ses victimes ont rassemblé le courage de briser le silence. Dans Telé 2 semaines la star s’est confiée sur quelques points, dont le film qui compte beaucoup pour elle.

« Le harcèlement sexuel a toujours existé. Ces deux mouvements ne sont pas des phénomènes de mode. Les femmes étaient déjà conscientes de ces histoires avant. La seule différence, c’est que nous sommes enfin capables d’en parler publiquement et plus ou moins librement grâce au courage de certaines. Le projet de Scandale était déjà lancé avant les affaires Harvey Weinstein ou Charlie Rose et Matt Lauer. Je n’ai pas essayé de surfer sur l’actualité, » a exprimé Charlie Theron.

Lire aussi :  Charlène de Monaco, sous le charme d'un beau sportif, relation complice

Peut-être que cette cause est si importante pour elle parce qu’elle a été dans une situation similaire. Rappelons qu’en 1994, alors qu’elle venait de commencer sa carrière dans le show-business, un célèbre réalisateur l’a invitée à une audition à sa résidence et quand elle s’est présentée, elle a été confrontée à quelque chose qu’elle attendait le moins. Elle a trouvé l’homme en train de boire et en pyjama. Il a même touché sa jambe. Paniquée, la jeune femme s’est enfuie.

Lire aussi :  johnny depp, violent, macho... enfin la vérité

L’actrice avoue maintenant que le système ne lui plaît pas du tout, ou peut-être juste le fait qu’elle n’était pas faite pour ça. « Le système ne me plaisait vraiment pas et j’estimais en effet qu’il y avait énormément d’abus. Avec le recul, je peux voir à quel point c’était un milieu violent et dangereux pour une jeune fille. Cependant, je ne juge aucun mannequin qui trouve son compte dans l’univers de la mode. Simplement, cette carrière n’était pas faite pour moi, je n’étais pas heureuse, » a expliqué l’actrice.