Charlène de Monaco « seule», surprenante malédiction !

928

La princesse Charlène qu’on n’a pas revue depuis le début du déconfinement est supposée faire une crise d’angoisse.

En apercevant seul le prince Albert II de Monaco dimanche 24 mai de bonne heure sur la place du Casino de Monte-Carlo, plusieurs se sont demandé pourquoi Charlène de Monaco n’était pas aux côtés de son époux ce jour où devait en principe se tenir le Grand Prix de Formule 1.

En fait, la raison est simple. Ce matin, dès 7h, se sont enchainées les prises pour le tournage d’un remake monégasque du court-métrage C’était un rendez-vous, sorti en 1976. Et le prince Albert II était l’un des acteurs conduits par Claude Lelouch lui-même.

Pour atténuer le regret lié à l’annulation du Grand Prix de Formule 1 en raison de la pandémie de coronavirus, le souverain du Rocher a eu l’idée de remplacer l’évènement par ce film qui avait été réalisé à l’époque sans autorisation dans la capitale française.

«La principauté de Monaco et le prince Albert avaient très envie que ce Grand Prix qui a été annulé puisse quand même exister d’une façon ou d’une autre», a commenté le réalisateur, précisant que cette fois, le prince joue son propre rôle dans le court métrage intitulé Le Grand Rendez-vous, d’une durée de 5 à 6 minutes, qui sera diffusé le 13 juin 2020 sur Canal +.

Charlène de Monaco, de son côté, serait à l’œuvre avec sa fondation. Récemment, la princesse l’a engagée aux 24 Heures du Mans virtuelles. A sa disposition, un équipage complet qui courra via le jeu de simulation de course automobile rFactor 2.

L’année dernière, la princesse avait donné le top départ de la course. Cette année, pour la 88e édition programmée les 13 et 14 juin prochain, et qui se déroulera de manière virtuelle en raison de la pandémie de coronavirus, l’épouse d’Albert II sera totalement impliquée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here