Chantal Goya, SDF à 78 ans, terrible révélation…

5080

Depuis le début de l’année nous vivons une terrible période avec l’apparition du Coronavirus dans un petit marché de la ville de Wuhan en chine en fin d’année dernière. Un virus qui a causé beaucoup de dégâts.

En effet, celui-ci a la particularité d’être très contagieux ce qui crée un afflux impressionnant de patients dans les hôpitaux quand il commence à s’installer dans un pays de manière durable. 

Cette situation, nous la connaissons en ce moment même pour la deuxième fois et face à celle-ci, le gouvernement se doit de prendre des mesures pour protéger la santé de tous les citoyens du pays. 

Le problème, c’est que si ces mesures sont bonnes en termes de santé, elles ne le sont pas toujours en termes d’économie. Dès lors, le pays est au bord de sombrer sur ce point depuis de nombreux mois. 

La conséquence se fait ressentir pour de nombreuses personnes qui ont déjà tout perdu ou qui sont sur le point de tout perdre. Une situation qui inquiète beaucoup de personnes qui craignent subir la même chose. 

Une attitude déplorable 

Dès lors, le gouvernement a appelé tout le monde à la solidarité en cette période compliquée pour tout le monde. Malheureusement, certains voient toujours dans ces malheurs une possibilité de faire de l’argent. 

C’est d’ailleurs exactement ce qu’a vu le propriétaire du logement parisien où résidait la chanteuse Chantal Goya depuis quelques années. En effet, celui-ci n’a pas hésité à fortement augmenter les prix. 

Cette hausse de prix, la chanteuse ne pouvait bien entendu pas l’accepter, surtout du fait qu’elle intervenait en plein confinement et semblait être un gros chantage. Elle s’est donc retrouvée à la rue. 

Heureusement pour elle, elle a pu compter sur le soutien de sa fille qui a accepté d’accueillir sa mère le temps que le confinement se passe et qu’elle puisse de nouveau trouver un toit à mettre au-dessus de sa tête.