Chantal Goya, endettée, elle est dans la « M***E » !

6241

Chantal Goya a de nouveau attiré des ennuis. Il n’y a pas d’autre moyen de le dire, après avoir été ruinée, la chanteuse s’est de nouveau mise dans le pétrin.

En interdit bancaire par la banque de France, la chanteuse fait désormais l’objet d’une enquête pour avoir contracté un énorme prêt de plusieurs millions d’euros. La chanteuse a été soumise à une enquête préliminaire pour transaction financière illégale, sur des prêts accordés par le Crédit municipal social et solidaire de Bordeaux (CMB).

En effet, Chantal Goya et son compagnon, Jean-Jacques Debout, ont contracté un prêt de 2,2 millions d’euros en avril 2018, malgré leur interdit bancaire. Evidemment la transaction est en quelque sorte louche car le prêt n’aurait jamais dû être accordé, paracerque au même moment, le couple était déjà endetté auprès du Trésor public, mais cela n’avait pas été pris en compte pendant le prêt.

Le Crédit municipal social et solidaire de Bordeaux a fait l’objet d’une enquête de l’Autorité de contrôle et de résolution prudentielle (ACPR), organe de la Banque de France. L’ACPR s’est interrogé sur l’octroi de crédits aussi élevés à Chantal Goya.

Dans les premiers éléments d’un audit révélés par Le Parisien, l’ACPR a relevé quelques questions : « Comment le CMB s’est-il assuré que les revenus du client Sacem couvriront les charges d’emprunt mensuelles dans la mesure où les revenus disponibles figurant dans le dossier datent de 2016 ? […] Sur quelle base le CMB a-t-il projeté le remboursement du capital, compte tenu des dettes élevées ? »

Pour rappel, le directeur du Crédit municipal, Christophe Leuret, avait expliqué à Sud Ouest que « Nous essayons de prendre toutes les garanties nécessaires. Nous n’avons ni perte, ni contentieux à déplorer », en expliquant qu’il venait en aide à « des personnes en difficulté ou laissées en marge par le secteur bancaire ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here