Cécile de France, tragédie, sans domicile, elle sort de son silence

Cécile de France, qui est à l’heure actuelle à l’affiche de « Un monde plus grand » de Fabienne Berthaud, a vécu une période difficile. Cette dernière aurait été sans domicile pendant une longue période.

Cette confidences a été relayées par nos confrères d’Ici Paris, qui s’appuient sur les propos du journal le Monde il y a quelques semaines.

Cécile de France, qui a été confrontée à une douloureuse épreuve en discothèque, passait ses journées dans Le Vieux Clocher à Namur avec son papa. Cela concerne la place qui réunit des « des anards, gauchos, anticapitalistes, antimatérialistes, anticlergé, antibourgeois », selon nos confrères.

Lire aussi :  Marie Laforêt : ce surprenant texto reçu par Laurent Ruquier juste avant son décès

« Elle croisait à l’époque des stars dont Benoît Poelvoorde « .

Son papa « n’était pas conventionnel, il « se pointait à pied, avec un short, des tongs, la barbe hippie et les cheveux longs », pour venir la chercher après les cours.

«  Il est même arrivé plus tard que nous vivions dans une camionnette », a indiqué l’artiste qui a décidé de déménager au sein de la capitale. Elle travaillait comme « jeune fille au pair dans le très chic 16e arrondissement ».

Lire aussi :  Julie Gayet, pétrifiée, François Hollande sur la table d'opération

« Moi qui étais grunge, m’habillais dans les poubelle et portais les cheveux rouges », a conclu Cécile de France, qui était SDF à l’époque.