Carla Bruni, devant la mort, révélation angoissante !

L’ex-première dame serait de retour en studio pour un nouvel opus. Mais elle ferait surtout face à une pression énorme.

Si le magazine Côté France l’affirme « face à la mort », Carla Bruni ne serait cependant pas encore sur la pente raide et surtout pas en raison de l’épidémie de coronavirus dont elle avait négligé la dangerosité au mois de mars et qui a fait des milliers de morts.

Lire aussi :  Lady Diana, sa conversion à l’Islam gardée secrète !

Et si tout se passe bien du côté de son couple qui sort apparemment d’un confinement apaisé, la chanteuse a tout de même du souci à se faire pour son homme. En effet, Nicolas Sarkozy devrait bientôt être fixé sur ses requêtes auprès de la cour d’appel de Paris concernant l’affaire de financement libyen de sa campagne présidentielle en 2007.

Ce 10 juin, la cour d’appel a entamé l’examen des recours de l’ancien président de la République et de ses proches contre la validité de l’enquête sur des soupçons de financement libyen pour sa campagne en 2007. L’audience de la chambre de l’instruction de la cour d’appel devant se tenir à l’automne avait été repoussée au mois de mars pour « des questions de procédures », puis de nouveau à cause du confinement consécutif à la crise du Covid-19.

Lire aussi :  Cyril Hanouna, dévasté, il est ruiné !

« L’ancien président et ses anciens ministres Claude Guéant, Eric Woerth et Brice Hortefeux – tous mis en examen sauf ce dernier – soulèvent toute une série de nullités contre l’enquête déclenchée par la publication par Mediapart en 2012, dans l’entre-deux tours de la présidentielle, d’un document censé prouver ce financement », rapporte le site CNEWS.  

« L’ancien président Sarkozy est mis en examen pour «corruption passive, financement illégal de campagne électorale et recel de détournement de fonds publics libyens». Il estime être couvert par son «immunité présidentielle» pour les faits postérieurs à son élection et que son cas, pour les faits antérieurs, relève de la Cour de justice de la République, seule habilitée à juger les membres de gouvernement dans l’exercice de leurs fonctions », ajoute le site.

Ce qui n’empêche cependant pas Carla Bruni de garder le sourire. Pour la fête des mères, la chanteuse s’est réjouit de l’amour de ses deux enfants. L’épouse de Nicolas Sarkozy a posté sur son compte Instagram des clichés d’elle avec son fils Aurélien, qu’elle a eu avec son ex-mari Raphael Enthoven, et Giulia, sa fille issue de son mariage avec Nicolas Sarkozy.


Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 10 ans déjà.