Camilla Parker Bowles – grosse désillusion, situation terrible avec Charles

0
19773

L’aspect silencieux et froid du prince Charles serait évident depuis sa jeunesse.

Le fils de la reine Elizabeth II fut victime de plusieurs menaces dans le pensionnat où il vécu un moment en Écosse. Des révélations faites par le Daily Mail qui expliquait bien la difficile situation qu’a connue le prince à cette époque. Dans sa pré-adolescence, « Charles, l’héritier, était un enfant petit, timide et sensible, facilement harcelé et souvent victime », révélait la publication.

Le magazine spécifiait qu’il « était une déception [pour ses parents] ». Son père n’appréciant pas l’apparence frêle de son fils, avait vu le pensionnat comme un endroit qui l’endurcirait. L’institut était particulièrement connu pour éduquer ses pensionnaires à la dure. Aussi, à l’âge de 13 ans, le prince Charles est coupé des siens et envoyé à Gordonstoun. Une ville d’Écosse dans laquelle le prince Philip aurait lui-même grandi.

Ce dernier aurait d’ailleurs exigé que le prince Charles reçoive le même traitement que tous les autres élèves et qu’il n’y ait aucun favoritisme dû à son rang. Mais pendant les deux années passées dans ce lieu, c’est un véritable calvaire qu’aurait souffert l’héritier de la couronne britannique. Tous ceux avec qui il partageait le dortoir se croyait supérieur à lui à cause de sa nature calme.

Ses camarades de pensionnat passaient ainsi les journées à le menacer et usaient parfois de violence. « [Charles] était frappé par ses colocataires de dortoir», indiquait le Daily Mail. À cause de son tempérament taciturne, le papa d’Harry et William n’a fait qu’encaisser ce que lui faisait vivre ses condisciples.

Il a dû rassembler son courage pour se confier à son cousin. « Je n’aime pas tellement [cet endroit]. J’ai peur d’aller me coucher parce que je me fais taper dessus toute la nuit… Je ne supporte plus de me prendre des coups d’oreiller en pleine tête maintenant », lui avait-il dit. Quelques temps après, le prince Charles expliquait encore à son cousin la gravité des choses, lui avouant qu’il n’en pouvait plus.  « La plupart du temps c’est l’enfer absolu ici et j’aimerais pouvoir rentrer à la maison ».

L’héritier au trône aurait de même tenté de l’expliquer à son père mais en vain. Le prince Philip restait persuadé que c’était le seul moyen de bâtir son caractère. Plus tard, en 1970, devenu un jeune adulte, le prince Charles rencontre son âme-sœur, Camilla Parker-Bowles. Avec elle, tous ses déboires d’enfance deviennent de lointains souvenirs. En dépit de toutes les oppositions à leur mariage, les tourtereaux ont finalement uni leurs destinées. Mais bien qu’ils soient heureux ensemble, le tempérament froid et silencieux du prince Charles demeure.  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here