Camilia Parker Bowles, prince Charles, un divorce décidé avec l’accord de la reine !

10581

Ces derniers mois ont été très compliqués pour le futur héritier à la couronne britannique et son épouse. En effet, les épreuves douloureuses se sont succedées pour le prince Charles et sa femme Camilia Parker Bowles. A en croire les dernières rumeurs à leur sujet, le couple serait au bord de l’implosion et envisagerait de divorcer dans les prochains mois.

Tout a débuté le 8 janvier 2020, lorsque le duc et la duchesse de Sussex ont dévoilé leur volonté de prendre leur indépendance et de couper les ponts avec la famille royale. Le prince Harry et Meghan Markle ont posé leurs valises en Californie. Une décision qui leur a valu d’être qualifiés de « traîtres » par certains membres de la famille royale, qui n’ont toujours pas encaissé cet affront.

Par la suite, durant le mois de mars, le prince de Galles a été contaminé par le coronavirus. Cette situation lui a valu d’être confiné avec son épouse dans son immense manoir de Birkhall en Ecosse. Après avoir respecté un repose strict, il s’en est sorti miraculeusement et a tenu à remercier chaleureusement le personnel soignant pour son aide et implication contre cette pandémie.

Malheureusement la maladie a engendré davantage de tension au sein du couple, qui ne supportait plus de vivre l’un sur l’autre en permanence. Cette situation a créé un fossé au sein du couple qui s’est éloigné plutôt que de se rapprocher. Même s’ils tentent de faire bonne figure en public, dans la sphère privée c’est une toute autre histoire.

«Le duc de Cornouailles vit une période compliquée au sein de son couple. Ce dernier aurait toujours joué un rôle en tant que qu’héritier de la Couronne. Il traînerait un nombre de boulets dont il souhaite se débarrasser. », a rapporté le magazine people Globe.

« Le duc et la duchesse de Cornouailles ont déjà signé les papiers de divorce en secret car la reine aimerait résoudre les scandales familiaux avant de mourir. Mais Camilia ne compte pas se laisser faire. Elle exige que la procédure soit rendue publique pour exposer les agissements de la famille royale », a ajouté la publication.